Les 10 perfs les plus folles de l’ère moderne en saison régulière

Les 10 perfs les plus folles de l’ère moderne en saison régulière

Le calcul est un peu complexe, mais au final, ce classement des plus fortes performances de l'histoire de la NBA en saison régulière est plutôt pertinent !

BasketSessionPar BasketSession  | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Article
Préc.1 / 7Suiv.

Déterminer quelles sont les performances les plus incroyables sur le plan individuel dans l'histoire de la NBA comporte une parte de subjectivité. Sauf si on se fie à un calcul précis sur la qualité et la valeur statistique de la performance grâce à l'outil concocté par Basketball-Reference. Ainsi, le Game Score est un indice qui permet de mesurer et classer les plus belles copies rendues depuis que la NBA s'appuie sur les stats.

Le calcul est complexe mais permet de proposer un classement intéressant et plutôt pertinent.

La formule : (Points x 1.0) + (FGM x 0.4) + (FGA x -0.7) + ((lancers francs tentés-lancers francs marqués) x -0.4) + (rebonds offensifs x 0.7) + (rebonds défensifs x 0.3) + (interceptions x 1.0) + (passes déci x 0.7) + (BLK x 0.7) + (PF x -0.4) + (TO x -1.0)

Notez que ce classement ne prend en compte que des performances réalisées en saison régulière et pas en playoffs, où la dimension psychologique et la dramaturgie changent forcément la perception. Les statistiques de Basketball-Reference ne remontent que jusqu'en 1984, ce qui explique malheureusement l'inéligibilité de Wilt Chamberlain et d'autres glorieux anciens.

Power Ranking spécial Bulle

10- James Harden vs Atlanta, le 30 novembre 2019

On commence avec une perf assez récente, puisqu'elle date de cette saison, avant que le monde ne parte en vrille. La moitié de la planète aurait été infoutue de décrire un pangolin et Kobe Bryant était encore de ce monde. Fin novembre, James Harden a tenu à prévenir tout le monde qu'il allait chercher à récupérer sa couronne de MVP en dépossédant le Greek Freak (spoiler : Harden ne le gagnera pas mais va encore finir top 3 ou top 4). Les Rockets ont écrabouillé Atlanta (158-111) et évidemment, leur superstar a joué un rôle là-dedans.

Puisque les lancers francs sont une composante à part entière, il fallait se douter que l'on retrouverait le Bearded One au moins une fois dans ce classement (spoiler à nouveau : on va le retrouver à nouveau plus haut...). Ce soir-là, Harden est allé 24 fois sur la ligne et a fait mouche 20 fois.

Pour le reste : 60 points, 8 passes, 3 rebonds, 3 interceptions, 1 contre, 5 pertes de balle, à 66.7% d'adresse.

Son "game score" : 52.4

Lire la suite
Préc.1 / 7Suiv.
Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest