Celtics – Heat reporté, le COVID-19 va-t-il mettre la NBA à l’arrêt ?

Celtics – Heat reporté, le COVID-19 va-t-il mettre la NBA à l’arrêt ?

Les cas de COVID-19 se multiplient en NBA et les rosters sont de plus en plus diminués mais la ligue ne compte pas s'arrêter.

Antoine PimmelPar Antoine Pimmel | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Article

Hier soir, les Boston Celtics pouvaient à peine compter sur assez de joueurs opérationnels pour tenir leurs rangs contre le Miami Heat. Parce que neuf d’entre eux manquaient à l’appel, dont sept en raison du protocole sanitaire mis en place par la NBA cette saison. Mais les Floridiens, eux, étaient encore plus démunis. Moins de huit valides. Match annulé. Ou plutôt reporté.

Samedi, les Philadelphia Sixers ont poussé Mike Scott à s’échauffer, sans pour autant le faire jouer, juste pour atteindre la barre des huit joueurs disponibles, le minimum requis pour disputer une rencontre. Ils ont finalement joué à sept, menés par le rookie Tyrese Maxey (39 points) et les obscures Isaiah Joe, Dakota Mathias ou encore Paul Reed.

Jayson Tatum stoppé dans son élan par un test positif au Covid-19

Les dirigeants doivent se rendre à l’évidence : le COVID-19 est en train de faire des dégâts au sein du championnat. Il respecte sa logique épidémique et s’étend ainsi de roster en roster. Sur les 550 joueurs pros, 63 ont déjà été testés positifs. Sans compter tous ceux qui observent des périodes de quarantaine, loin de leur franchise, parce qu’ils sont cas contacts. Mais malgré ça, la NBA compte bien garder son cap.

« Nous avions anticipé des reports de matches et nous avons fait le calendrier en conséquence. Nous n’avons pas l’intention de stopper la saison », assure Mike Bass, le porte-parole de la ligue.

Les responsables espèrent tenir le choc en attendant que le vaccin soit diffusé à une plus grande échelle aux Etats-Unis. Une coupure est prévue en mars, avec suffisamment de temps pour recharger les batteries, soigner les blessés et renflouer les effectifs. Mais aussi disputer les matches en retard. En supposant qu’ils ne soient pas trop nombreux. Pour l’instant, ça fait déjà deux en moins d’un mois.

Et surtout, cela pourrait s’accélérer. De plus en plus d’équipes se retrouvent avec des effectifs de plus en plus démunis. Elles sont alors contraintes de faire jouer des athlètes pas forcément prêts.

« On envoie des gars sur le terrain pour les remettre en forme [plutôt que de le faire avant], ça mène à encore plus de blessures et de forfaits », confie un GM à ESPN.

La saison de Thomas Bryant est finie, les Wizards sont vraiment en galère

Plusieurs joueurs sont déjà out pour la saison après avoir contacté une sévère blessure lors des premières semaines de la saison. Le niveau et les résultats sont eux aussi impactés. Cela pourrait s’arranger d’ici quelques mois. En espérant que cela ne devienne pas bien pire d’ici quelques semaines.

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest