D’Angelo Russell se livre sur l’accueil incroyable qu’il a reçu chez les Wolves

Arrivé à Minnesota en février, D'Angelo Russell a connu sa 8e ville des Etats-Unis depuis sa première année lycée à Montverde. Aujourd'hui, il se sent enfin chez lui.

N.SPar N.S | Publié  | BasketSession.com / NEWS
D’Angelo Russell se livre sur l’accueil incroyable qu’il a reçu chez les Wolves

Arrivé en NBA avec cette étiquette de 2e choix de Draft, D'Angelo Russell a connu une belle trajectoire depuis 2015. Au point même de décrocher une place pour le All-Star Game l'an passé. Ce qui a débouché à un contrat max de 117M sur 4 ans l'été dernier. Mais ce n'est pas pour autant que le gaucher a trouvé définitivement sa place dans la ligue. En seulement cinq ans, Russell a déjà connu quatre franchises. Les Lakers, équipe qui l'a sélectionné, les Brooklyn Nets, là où il s'est révélé, les Golden State Warriors où il n'est resté que quatre mois, et enfin les Minnesota Timberwolves.

Minnesota l'avait déjà approché lors de la free agency, mais préférant le soleil de la Californie, il avait opté pour Golden State. Avant donc d'être échangé contre Andrew Wiggins le soir de la deadline. Au total, si on comptabilise ses années lycée, il n'est jamais resté plus de deux ans au sein d'une même ville. Louisville, Montverde, Columbus, Los Angeles, Brooklyn, San Francisco et donc Minnesota. Désormais, D'Angelo Russell, le natif du Kentucky, veut se poser. Et à Minnesota, il a ressenti quelque chose dès son arrivée avec des fans présents à l'aéroport.

"Partout où je suis passé ces dernières années, de mon enfance jusqu'à maintenant, les gens ne m'ont jamais montré leur amour et leur soutien comme ici. Les gens ne font pas ça d'habitude," confie-t-il.

"Tout ce que l'organisation a mis en place pour rassembler, ressentir cet amour et ce soutien, je me suis dit que ça devait être dit. C'est la première chose à laquelle j'ai pensé. C'est là que je suis supposé être."

Son coéquipier Karl-Anthony Towns était allé dans le même sens en mars dernier :

"Depuis le début de sa carrière, on a l'impression qu'il n'a jamais été désiré. Ici, il peut enfin ressentir que l'on le veut vraiment avec nous."

Aux Wolves, D'Angelo Russell est arrivé dans un contexte compliqué, dans un équipe habitué à squatter les abysses de l'Ouest. Avec Karl-Anthony Towns, il aura la lourde tâche de redonner vie à cette franchise le plus vite possible. En espérant bien entendu y rester plus longtemps qu'ailleurs.

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest