Michael Beasley dans une forme impressionnante… mais toujours aussi bouillonnant

Le fantasque Michael Beasley pourrait-il renforcer une équipe pour Orlando ? Une vidéo montre qu'il n'a rien perdu de son talent. Ni de son attitude d'ailleurs...

BasketSessionPar BasketSession  | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Michael Beasley dans une forme impressionnante… mais toujours aussi bouillonnant

Michael Beasley espère-t-il séduire une des équipes qui souhaitent se renforcer pour la fin de saison à Orlando ? Pas impossible vu le timing de la vidéo postée par Swish Culture. Des images qui résument plutôt bien le bonhomme…

Dans cette vidéo, le numéro 2 de la Draft 2008 rappelle que, malgré sa carrière « compliquée », il reste un vrai talent. Il y montre qu’il n’a rien perdu de son toucher et qu’il est toujours capable de rentrer des shoots particulièrement difficiles. Surtout, et c’est sans doute un bon argument à destination des GMs potentiellement intéressés, il a l’air en excellente forme physique.

Impossible de savoir si le cardio est là, bien évidemment, mais il n’a pas un pet de graisse et semble affuté. A minima, il est en condition pour arriver prêt au training camp de l’éventuelle équipe qui miserait sur lui.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Swish Cultures (@swishcultures) le

En revanche, on se demande quand même si cette vidéo est le meilleur des arguments de vente pour séduire une équipe. Entre les choix de tirs plus que discutables et son attitude générale arborée sur les images, les General Managers déjà échaudés par sa carrière plus que problématique risquent d’hésiter.

En fait, cette vidéo, c’est le résumé parfait pour comprendre Michael Beasley. Les attentes qu’il a suscitées et la carrière décevante qu’il a eue. Comme on peut le voir, le talent à la base est immense. Demandez donc à Kevin Durant qui jalousait sa facilité dans le jeu quand ils étaient ado. Long, mobile, athlétique, doué et adroit, il aurait pu tout détruire en NBA. Il aurait dû.

Mais il s’est grillé, lui-même. Par stupidité, jeunesse ou posture ? Impossible à dire. Mais son comportement et ses réponses lors des entretiens avec des Chicago Bulls prêts à le prendre en #1 ou ses frasques lors du programme des Rookies n’étaient pas des plus intelligents. Tout comme les incidents qui ont émaillé sa carrière NBA (cliquez sur le lien précédent pour un aperçu qui au final fait mal au coeur).

Alors cette attitude sur la vidéo prêterait à sourire pour n’importe qui. Car Michael Beasley a l’air plutôt marrant et semble juste chambrer ses potes. Mais avec son passé, pas sûr que ça ne le desserve pas.

Ce serait dommage, car à 31 ans, il est encore à son prime physique et il a sans doute mûri, depuis la dernière fois qu’on l’a vu en NBA, en 2018-19. Et surtout, le talent est toujours là. Suffisant pour séduire une team ?

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest