NBA sans public : ambiance sonore étrange mais trashtalking et insultes bien claires

La NBA sans fans dans les tribunes, c'est bizarre. On s'en doutait, on en a maintenant la preuve.

Guillaume LarochePar Guillaume Laroche | Publié  | BasketSession.com / NEWS
NBA sans public : ambiance sonore étrange mais trashtalking et insultes bien claires

Depuis des semaines, on savait que l'ambiance serait spéciale lors de ces matches NBA sans public. On avait anticipé que les salles vides de la bulle Disney allaient donner un aspect scrimmage aux rencontres. Plusieurs joueurs avaient exprimé leurs craintes. Mais, au final, tout le monde a compris qu'il n'y avait pas d'autre alternative pour garantir la sécurité sanitaire du site et des joueurs.

Après les deux premières journées de reprise et les premiers matches disputés, nous avons maintenant une idée plus précise du rendu de ces rencontres. Si l'habillage visuel des tribunes est globalement plutôt une réussite, notamment grâce aux écrans vidéos diffusant des images de supporters (On a beaucoup aimé l'ambiance du Heat), on se doutait que le manque de bruit dans la salle allait être... comment dire... assez spécial. L'exemple de Giannis Antetokounmpo au lancer-franc cette nuit était d'ailleurs assez parlant.

Comment la NBA compte esquiver les insultes lors des matches à Disney

Ce silence de mort... Dur. Mais au delà de la résonance du ballon sur le parquet qui souligne ce vide terrifiant autour des joueurs, la vraie crainte de la NBA et de son commissionnaire Adam Silver c'était évidemment les insultes et autres grossièretés. Il y a quelques jours, le boss avait déclaré à ce sujet :

« Je pense que les joueurs ont tendance à se dire des choses sur le terrain parce qu’ils savent que leurs mots sont couverts par le public. Ils vont peut-être devoir adapter leur langage »

Il avait même été évoqué la possibilité de diffuser les matches en léger différé pour "nettoyer" la bande son des éventuelles insultes qui pourraient être lâchées par des joueurs dans le feu de l'action. Car une chose est sûre dorénavant, nous allons entendre parfaitement ce qui se dit sur le terrain. Deux séquences plutôt marrantes nous ont permis de valider cette hypothèse cette nuit.

Tout d'abord le très net "Ball don't lie" lâché par Yusuf Nurkic pendant que TJ Warren était au lancer-franc. Et, quelques minutes auparavant, le plutôt clair et dorénavant classique (on sait que c'est l'expression favorite de Melo depuis un moment) "Get the f**k out of here" de Carmelo Anthony au rebond. Bref, rien de bien méchant avec ces deux exemples, mais certainement de quoi faire douter la NBA et lui faire sérieusement envisager la mise en place du fameux léger différé...

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest