Nikola Jokic, il ne fallait pas agacer le Joker…

Nikola Jokic, il ne fallait pas agacer le Joker…

Frustré après deux fautes techniques, l'intérieur des Denver Nuggets Nikola Jokic a passé ses nerfs sur les Minnesota Timberwolves.

BasketSessionPar BasketSession  | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Focus

Contrairement à l'an dernier, Nikola Jokic ne connait pas un retard à l'allumage. Cette fois-ci, l'intérieur des Denver Nuggets est revenu de l'intersaison dans une bonne forme physique. Et dans de bonnes conditions, le Serbe continue tout simplement sur la lancée de son excellente fin de saison 2019-2020.

La nuit dernière, il a été ainsi le grand artisan de la victoire des siens face aux Minnesota Timberwolves (123-116). Le joueur de 25 ans a rendu une copie XXL : 35 points, 15 rebonds et 6 passes décisives. Et surtout, il n'a pas hésité à prendre ses responsabilités dans le money-time.

Il faut dire que sur ce match, ils ont eu la mauvaise idée de l'agacer...

Nikola Jokic a activé le mode agressif

Pourtant, Jokic avait débuté ce match "tranquillement". Sans trop en faire, il se contentait surtout de faire jouer, avec brio, ses partenaires. Malgré du déchet (4 ballons perdus), il régalait encore son monde avec quelques passes bien senties. Avec 7 points au moment d'entamer les 4 dernières minutes du deuxième quart-temps, il n'avait pas vraiment mis la machine en route.

Puis il y a eu un tournant dans ce match : sur un dunk, l'Européen a été sanctionné d'une faute technique pour s'être accroché au cercle. Quelques secondes plus tard, le pivot, agacé, a écopé d'une seconde faute technique en criant sur les arbitres... Heureusement pour lui et son équipe, la première n'a pas compté en vue d'une éventuelle expulsion.

Et malheureusement pour les Wolves, ce moment a réveillé le Joker ! Remonté, il a tout simplement décidé de passer ses nerfs sur ses adversaires.

"Ça fait partie du basket. Il faut juste oublier et passer à autre chose", a lancé Nikola Jokic devant les médias.

La punchline de Nikola Jokic pour décrire sa relation avec Jamal Murray

Sur le parquet, il n'a pas vraiment oublié. Par contre, il est bien passé à autre chose : la démolition de Minnesota. Bien plus agressif dans la raquette, l'intérieur des Nuggets a réalisé un chantier monstre. En plus de ses 15 rebonds, il a vraiment dominé son monde dans le money-time avec 13 de ses 35 points dans le 4ème quart-temps.

Un MVP en puissance ?

Avec cette énorme performance, Jokic a marqué les esprits. Dans la lignée de ses bonnes performances depuis le début de la saison, il s'affirme comme l'un des meilleurs intérieurs de la NBA. Comme l'un des meilleurs joueurs de la NBA. Et surtout, avec ce rythme, il s'impose aussi comme un candidat crédible pour le titre de MVP.

Car même si les Nuggets connaissent un début de saison mitigé (3 victoires pour 4 défaites), le natif de Sombor multiplie les double-doubles. Et d'ailleurs, dans le Colorado, on lui répète constamment qu'il peut viser ce trophée.

"Je lui répète avant tous les matches : 'Va sur le parquet et gagner le MVP. Tu peux être le meilleur joueur du monde si tu le veux.' Quand il se montre agressif, c'est terminé", a raconté Will Barton.

Mais de son côté, il refuse de perdre sa concentration avec un éventuel objectif individuel.

"Je ne pense jamais à ce trophée de MVP. Moi la seule chose qui m'importe, c'est le match suivant", a-t-il répondu.

On peut tout de même compter sur Will Barton pour continuer de motiver Nikola Jokic. Car pour l'instant, ça fonctionne plutôt pas mal...

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest