97 CLE
108 MIA
124 MIL
115 CHI
132 NOP
127 LAC
106 NYK
103 DAL
128 PHO
112 ATL
101 DEN
93 BKN

Nos cadeaux de Noël utiles pour la NBA

BasketSessionPar BasketSession Publié

Joyeux Noël à tous ! Pour l'occasion, on a décidé de se pencher sur ce qui serait vraiment utile sous le sapin pour certains joueurs et certaines équipes de la ligue.

A Jim Boylen

Une DeLorean. Pour remonter à une époque où les sportifs acceptaient de s'entraîner dur et n'appelaient pas le syndicat dès qu'ils avaient deux entraînements de suite.

A Gregg Popovich

La fin de la ligne à 3 points. Parce qu'on sent quand même que ça commence à lui peser et qu'il commence à tacler autant la tendance à l'arrosage extérieur que la politique de Donald Trump. C'est à dire beaucoup.

A Stephen Curry

L'arrivée de la ligne à 4 points. Steph a déjà cassé les codes du jeu avec son style et son adresse. Il risque de le faire encore davantage si cette ligne testée par certaines équipes à l'entraînement débarque un jour en NBA.

A Boris Diaw

Le double volet d'Entre les Vignes, Bourgogne ou Auvergne. Pour effectuer son tour du monde, "Babac" a besoin de saines lectures. L'épicurien qu'il est ne peut pas se contenter de romans. Il lui faut lire ces deux odes aux viticulteurs français, architectes d'une boisson qu'il aimait tant siroter, en solo ou avec Gregg Popovich, après les victoires.

A Enes Kanter

Des faux papiers et un bon déguisement pour qu'il puisse sortir du territoire américain sans se faire alpaguer par les sbires d'Erdogan dans n'importe quel aéroport moldave ou sri-lankais.

A Mike Conley

Une sélection au All-Star Game 2019. Quelques escrocs ont pu ajouter la ligne All-Star à leur CV ces 20 dernières années. Ce serait injuste que l'impeccable Conley, fidèle et efficace avec une régularité épatante, n'ait pas droit à ce petit cadeau avant la fin de sa carrière.

A Chris Bosh

Un traitement efficace et sans danger pour lui permettre de revenir jouer 2 ou 3 ans. Et profiter d'une période de la NBA où son jeu ferait de lui une menace majeure.

A Markelle Fultz

Un hypnotiseur capable de lui faire oublier les 18 derniers mois de sa vie. Ou un exorciste pour désenvoûter son shoot.

Aux fans des Knicks

Un investisseur capable de poser 5 milliards en cash sur le bureau de James Dolan pour le faire dégager. C'est a priori le prix demandé par le proprio des Knicks pour songer à ne vivre que d'amour et de country, loin de la franchise.

A Giannis Antetokounmpo

Un shoot à 3 points. Pour provoquer l'apocalypse avant même la retraite de LeBron.

A Boban Marjanovic

Un élixir d'endurance. Pour pouvoir tenir plus longtemps sur le terrain et claquer des matches à 35 points et 40 rebonds.

Lire la suite