144 BKN
127 ATL
105 CLE
128 PHI
110 IND
99 NYK
128 WAS
110 LAL
113 DAL
120 SAC
96 NOP
102 MIA
95 DEN
86 TOR

Pour Jeff Hornacek, l’attaque en triangle effrayait les free agents

BasketSessionPar BasketSession Publié

D'après Jeff Hornacek, l'attaque en triangle mise en place sous l'ère Phil Jackson aurait découragé bon nombre de recrues potentielles de rejoindre les New York Knicks.

Près d'un an après le départ de Phil Jackson, l'attaque en triangle chère au Zen Master continue d'alimenter les débats du côté de Big Apple. S'il avait permis au technicien de remporter onze bagues avec les Bulls et les Lakers, le célèbre système n'a pas du tout fonctionné aux Knicks. Pire encore, la tactique, devenue obsolète, aurait été "un frein" au recrutement de la franchise l'été dernier selon Jeff Hornacek.

« Je pense que c'était probablement le cas », a reconnu le coach new-yorkais auprès d'ESPN.

« Nous étions vraiment convaincus qu'on pourrait mélanger ce système et les schémas offensifs que j'utilise habituellement. Mais nous nous sommes rendus compte que ce n'était pas terrible. Si vous regardez ce qu'il se passe dans la ligue, vous verrez que la plupart des équipes jouent de la même manière. Il n'y a pas beaucoup de différence entre les équipes. Le plus important c'est d'avoir certains joueurs. De connaître leur capacités. Et de les mettre en situation de réussir. »

Et Jeff Hornacek d'insister sur le fait que les Knicks ont définitivement mis de côté la fameuse "triangle offense" pour adapter leur plan de jeu aux exigences de la NBA moderne. Grâce à ce changement de cap et à la présence d'un joueur du calibre de Kristaps Porzingis au sein de l'effectif, l'ancien joueur du Jazz est convaincu que l'équipe redeviendra à nouveau attractive durant l'intersaison.

Le marché estival s'annonce toutefois compliqué pour la franchise qui pourrait ne disposer que d'une enveloppe de 8,5 millions de dollar dans le cas où Enes Kanter déciderait d'activer sa player option. Et à moins de trouver le moyen de monter un trade, les Knicks n'auront que très peu de chances d'attirer un free agent de renom cet été. Difficile dans ces conditions d'espérer renouer avec les playoffs après cinq ans de disette même si l'ancien coach des Suns reste persuadé que son équipe redeviendra rapidement compétitive.

« Je ne crois pas qu'on soit dans un projet sur cinq ou six ans. Si on regarde le chemin parcouru, je ne pense pas qu'on soit si loin d'y arriver. Nous avons notre pierre angulaire avec KP et nous avons déjà d'autres très bons joueurs dans l'équipe. »

Avant de se soucier du futur recrutement de la franchise, Jeff Hornacek devra d'abord se préoccuper de son propre sort une fois la saison terminée. Le technicien est sous contrat jusqu'en 2019 mais il n'a pas encore été confirmé dans ses fonctions et pourraient donc être le premier à plier bagages à l'issue de l'exercice en cours...