Raymond Felton, « très mauvais » mais décisif pour les Knicks

Horrible en début de match, Raymond Felton a su se ressaisir en deuxième période et a même joué un rôle décisif dans la victoires des Knicks.

Antoine PimmelPar Antoine Pimmel | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Raymond Felton, « très mauvais » mais décisif pour les Knicks
Entre les tireurs d’élite Steve Novak, JR Smith (enfin d’élite, longue distance vous l’aurez compris), Carmelo Anthony et les intérieurs Tyson Chandler et Amar’e Stoudemire, le rôle du meneur de jeu des Knicks, comme le poste le conçoit, consiste à alimenter de ballons tous les scoreurs potentiels. Avec Raymond Felton, Jason Kidd et Pablo Prigioni en gestionnaire, la franchise new-yorkaise est plutôt gâtée. Hier soir, face à Detroit, les Knicks ont bataillé pour se défaire du onzième de la Conférence Est, privé de Greg Monroe, blessé. Les coéquipiers de Raymond Felton ont perdu 21 ballons, dont 7 pour le meneur de jeu titulaire. Après seulement 12 minutes de jeu, Felton comptait 4 turnovers. Le coach Mike Woodson, ainsi que le principal intéressé, ont accepté de commenter le début de match pour The New York Post. Le constat est sans appel :
« Il (Felton) était très laid. » Mike Woodson   « Il a dit laid, je dirais terrible. » Raymond Felton
7 ballons perdus pour l’ancien joueur de North Carolina donc, son pire total de la saison, mais aussi une impressionnante réussite aux tirs : 10/15 dont 4/5 derrière l’arc et 26 points au total, meilleur marqueur du match. Pas question de s’enflammer pour Raymond Felton, il n’en oublie pas les priorités :
« Je suis déçu de moi-même et de ces sept ballons perdus. En tant que meneur de jeu, je peux mettre des points. Mais ma priorité reste de faire tourner la balle et j’ai perdu plein de ballons bêtement. »
Felton a tout de même endossé le costume de champion du Madison Square Garden, en l’absence de Carmelo Anthony, blessé au genou. Il a inscrit 7 points consécutifs dans les deux dernières minutes du troisième quart-temps pour recoller au score.
« Nous avions besoin de quelqu’un, d’habitude c’est toujours Melo qui prend le contrôle du match et là c’était bon de voir Ray le faire, » explique Jason Kidd.
Avec 14 points en deuxième période, Raymond Felton a prouvé qu’il pouvait être décisif pour les Knicks, de bon augure pour la franchise à quelque semaines des playoffs.
Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest