Shane Larkin raconte l’enfer de ses troubles obsessionnels

BasketSessionPar BasketSession Publié

Shane Larkin, l'ancien joueur des Boston Celtics, s'est livré sur les graves TOC qui empoisonnent son quotidien depuis l'enfance.

Jackie McMullan a publié la suite de son dossier sur les troubles mentaux et psychologiques chez les joueurs NBA. La journaliste d'ESPN a recueilli le témoignage assez glaçant de Shane Larkin, meneur des Boston Celtics la saison dernière. Depuis l'enfance, Larkin souffre de troubles obsessionnels compulsif, que l'on appelle plus généralement T.O.C. en français.

"Shane Larkin a 8 ans. Chaque matin présente son lot de paramètres imprévisibles et complètement arbitraires. Alors qu'il se prépare pour l'école - un rituel qui peut durer quelques minutes ou prendre des heures selon le numéro qu'il a choisi ce jour. En regardant la télé, il aperçoit Ray Allen sur son écran. Il semblerait qu'il ait marqué 8 paniers à 3 points la veille. Un message sensoriel indique au cerveau de Shane que le numéro du jour sera le 8. Il sait qu'il devra se laver les mains 8 fois aujourd'hui. Après s'être frotté les mains scrupuleusement, il choisit ses habits. Si ses affaires touchent le tapis par erreur, il va non seulement les mettre dans le panier de linge sale et en prendre de nouveaux, mais aussi retourner se laver les mains. Huit fois. [...] Alors qu'il risque de manquer à nouveau le bus pour l'école, le chien de la famille remue la queue devant lui. Il lui lèche la main. Shane doit retourner dans la salle de bains pour se laver les mains. Huit fois".

Dans ce même article, Larkin explique que ses troubles ne se sont jamais manifestés sur le terrain. Mais au quotidien, sa lutte face au stress et ses tentatives pour limiter autant que possible l'impact de cet embarrassant rituel continue. Shane Larkin s'est engagé en juillet dernier avec l'Anadolu Efes et sera l'un des meilleurs joueurs d'Euroleague cette saison à n'en pas douter.