Tony Parker est un président impitoyable, la preuve

Tony Parker n'a fait aucun sentiment dans le dossier Edwin Jackson. Malgré leur lien d'amitié, il a tranché dans le vif et n'a pas maché ses mots.

BasketSessionPar BasketSession  | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Tony Parker est un président impitoyable, la preuve

Au mois de février dernier, les déclarations d’Edwin Jackson au sujet de son temps de jeu et du basket offensif pratiqué par l’ASVEL avaient beaucoup fait parler. Depuis, l’arrière villeurbannais a quitté le club pour être prêté à l’Estudiantes, son ancien club. Jusqu’à présent, le président de l'ASVEL, Tony Parker ne s’était pas encore exprimé sur l’épisode concernant son joueur, Jackson étant aussi son ami. Il a brisé le silence sur RMC Sport dans le dernier épisode de la web-série consacrée à l’ASVEL.

« Ma première réaction ? Déçu. Déçu, parce que je pensais qu’Edwin était plus intelligent que ça […] Pour moi, c’était simple, une fois que tu fais ça, bien sûr que je vais défendre le coach. Personne n’est au-dessus du club, au-dessus du projet. J’ai toujours dit que je n’aurais pas d’état d’âme sur ça. Le plus important, c’est le projet, c’est qu’on réussisse. Le coach est en plus quelqu’un d’important pour le club, on a fait un doublé l’année dernière et il n’y avait pas Edwin dans le groupe… Bien sûr que ça peut être usant d’avoir quelqu’un qui crie, mais il faut de la rigueur, de la discipline. Et si tu n’es pas capable de supporter un coach comme ça, alors change de club ».

Pour autant, Tony Parker n’a pas fermé la porte à un retour d’Edwin Jackson au club pour la saison prochaine, mais le président se montre sceptique sur la capacité de l’arrière à travailler à nouveau avec Zvezdan Mitrovic.

«On verra […] Ça va être difficile. Après ce qu’il s’est passé, je ne vois pas comment ils vont se remettre à travailler ensemble, Zvezdan et lui »

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest