Coach K taclé par les parents de Wendell Carter

BasketSessionPar BasketSession Publié

Wendell Carter n'a pas forcément pris énormément de plaisir à Duke lorsqu'il a évolué au côté de Marvin Bagley. Plus à cause des dirigeants que de son coéquipier...

Wendell Carter a été drafté en 7e position par les Chicago Bulls. Une bonne affaire pour tout le monde, puisque les Bulls avaient besoin d'un intérieur et que Carter, sorti de Duke, espérait un temps de jeu important. Le jeune homme a néanmoins eu un peur que son expérience auprès de Coach K ne soit pas aussi bénéfique que pour d'autres talents avant lui. Ses parents, surtout, ont quelques reproches à faire au grand manitou du basket universitaire aux Etats-Unis.

Dans un sujet de NBC Sports, ils ont expliqué que la célèbre fac de Caroline du Nord l'avait un peu fait à l'envers à leur fils, notamment par rapport à l'arrivée de Marvin Bagley. Wendell Carter devait être l'option n°1, mais la requalification de Bagley dans la classe de 2018 a changé la donne pour Coach K.

"Ma réaction initiale, c'était de l'agacement. Pas parce que Marvin est arrivé, mais parce que cette information nous a été dissimulée. J'ai eu l'impression qu'on allait mettre mon bébé à l'écart", raconte Kylia, la mère de Wendell Carter.

"Les gens font des promesses qu'ils ne peuvent pas tenir. J'étais inquiet parce qu'on nous a menti en nous disant que Wendell serait le leader. On nous a retiré le tapis sous les pieds", a poursuivi Wendell Senior.

Si au début Wendell Carter a été dérangé par cette redistribution, c'est parce qu'il a eu le sentiment qu'il devait réprimer certaines de ses qualités, en attaque notamment, pour laisser davantage son coéquipier briller.

"En gros, on lui faisait comprendre : 'Tout le monde sait que tu peux scorer, donc laisse Marvin marquer tous les foutus paniers... Ils lui donnent le ballon et toute l'attaque est axée sur lui',"explique Kylia.

Du coup, dans une équipe qui manquait clairement de joueurs capables de faire les efforts défensifs, Wendell Carter a embrassé ce rôle de défenseur majeur qui lui a permis de conserver une cote élevée jusqu'à la Draft.

"Les gens pensent que je me suis mis en retrait par rapport à Marvin. Ce n'est pas le terme exact. Je me suis sacrifié. On pense que je me suis incliné ou que je l'ai laissé prendre le leadership. J'ai simplement fait ce qu'il fallait pour gagner".

Les Bulls récupèrent un joueur qui crève d'envie de montrer qu'il est aussi doué offensivement, comme l'un des All-Stars auxquels il est fréquemment comparé : Al Horford, l'intérieur très complet des Boston Celtics.