Ben Simmons, la star que l’Australie attendait

En manque d'icônes, l'Australie va pouvoir placer ses espoirs en Ben Simmons, le probable numéro 1 de la Draft 2016.

Antoine KuhnPar Antoine Kuhn | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Article
Ben Simmons, la star que l’Australie attendait
Le sport australien a un goût amer ces dernières années. Plusieurs stars de Down Under ont dominé leur sport à différentes époques et été des rois dans leur pays. Rod Laver au tennis, Ian Thorpe à la natation, Cathy Freeman en athlétisme, David Campese au rugby et même Cadel Evans en cyclisme. Mais, ces dernières années, les "Aussies" ont attendu l’arrivée d’un sportif à qui ils pourraient vouer un culte, sans jamais voir ce rêve se concrétiser. Le pays est de plus en plus fan de basketball, presque autant que de rugby et de football australien désormais, mais Andrew Bogut ne fait pas ou plus vraiment rêver ses compatriotes. A tel point que Stephen Curry est devenue la star nationale par dérogation. Et si Ben Simmons devenait cette légende tant attendue ? Le probable n°1 de la Draft 2016 n’est pas encore en NBA, pourtant tout le monde le connaît. Si on compare la médiatisation qui l’entoure à celle de Brandon Ingram, les deux hommes sont à des années lumières l’un de l’autre. Et être une star, c’est aussi ça. Déjà au cœur d’une petite polémique quant à son choix de sponsor, celui qui est d’ores et déjà vu comme un futur franchise player sait ce qu’il vaut et n’hésite pas à mener Adidas et Nike par le bout du nez. Mais si les deux équipementiers continuent à se battre pour lui, c’est principalement pour avoir un accès VIP au marché océanien. La côte de popularité du joueur de 19 ans, qui a montré de quoi il était capable avec Louisiana State cette saison à défaut de qualifier son équipe pour le Tournoi NCAA, ne fait que grimper de jours en jours. Même Barack Obama a avoué être fan du jeune prodige.

Au-dessus de Day et Kyrgios ?

Prochaine étape, la Draft, le 23 juin prochain au Barclays Center. À cette occasion, Ben Simmons peut devenir le deuxième joueur australien de l’histoire à être premier choix lors d’une Draft NBA, après Andrew Bogut en 2005. Même si on a déjà vu des premiers ou seconds choix ne pas s’imposer du tout en NBA, on peut imaginer que Simmons sera l'un des meilleurs joueurs de la ligue dans les années à venir. Les Australiens, qui sont très fiers de leurs représentants sportifs à l’étranger, n'attendent que ça. Certes, cette étape paraît lointaine et difficile à atteindre, mais le futur joueur des Los Angeles Lakers ou des Philadelphie Sixers a toutes les cartes en mains pour réussir. On peut imaginer, au vu de son potentiel, qu’il s’offrira le titre de Rookie of the Year la saison prochaine, ce qui le mettrait sur d’excellents rails pour la suite. Mais Ben Simmons n’est pas le seul prétendant au trône. Différents sportifs, parfois à peine plus vieux que lui, sont brillants dans leurs domaines respectifs. Jason Day est n°1 mondial de golf, grâce à de belles performances l’an dernier et sur les premiers tournois de 2016. Mais son rayonnement médiatique est encore faible et il est à peine connu à l’international. Autre exemple, Nick Kyrgios, qui est annoncé comme le relève du tennis mondial. Il est très connu dans les médias internationaux mais principalement pour son côté bad boy et son comportement très limite sur et en dehors des cours. La route vers le panthéon local est donc déjà tracée pour Ben Simmons, dont la principale difficulté sera de confirmer au plus haut niveau. S'il est bien le phénomène annoncé, le basket prendra une toute autre ampleur en Australie.
Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest