Boris Diaw, MVP sans marquer

Boris diaw n'a marqué que deux points cette nuit mais il était pourtant l'un des principaux artisans du succès des San Antonio Spurs.

Antoine PimmelPar Antoine Pimmel | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Focus
Boris Diaw, MVP sans marquer
Il y a certaines choses que l’on ressent lorsque l’on regarde une rencontre NBA en direct. Des détails et des impressions que l’on ne peut pas confirmer par des chiffres et des statistiques à l’instant présent. Simplement l’instinct, le ressenti du moment. Cette nuit, les San Antonio Spurs paraissaient bien plus forts – c’est dire – lorsque Boris Diaw était sur le parquet. Pourtant, notre « Babac » national a été plutôt maladroit et il n’a presque pas pesé au scoring. Mais on pouvait sentir sa présence sur le parquet. Il ne marquait pas mais il prenait des rebonds, défendait sur LeBron James, déviait des passes, attaquait le cercle, posait des écrans… et distribuait des caviars dignes de Magic Johnson. [youtube hd="0"]https://www.youtube.com/watch?v=N6oIMZxUwe8[/youtube] Même lorsqu’il ne marque pas, Boris Diaw trouve un moyen pour aider ses coéquipiers. C’est lui qui a remis Danny Green dans le match avec deux passes décisives sur les deux premiers tirs primés de l’arrière des Spurs – dont une passe laser fabuleuse sur le deuxième. Il a mis de la pression sur la défense adverse en postant Rashard Lewis dos au panier afin d’attirer l’attention des autres défenseurs de Miami (même si, pour le coup, il n’a pas su en profiter pour marquer). Certaines franchises NBA et certains observateurs ont tendance à négliger le Français en raison de son embonpoint et de sa tendance à faire la passe en plus. Mais Gregg Popovich sait exactement comment l’utiliser.
« Boris est vraiment unique. C’est un joueur très talentueux et extrêmement polyvalent qui a beaucoup de qualités. J’apprends encore à comment l’utiliser dans différentes situations. Il joue le meilleur basket de sa carrière », assure le coach des Spurs.
Diaw a un gros postérieur mais il sait s’en servir pour poster des adversaires moins puissants dos au panier. Il a également une panoplie de moves intéressantes sous le cercle. Impossible dans ces conditions de « cacher » un défenseur plus faible sur lui, sous peine de se faire punir dans la foulée. Il est assez mobile pour contenir différents types de joueurs en défense et pour évoluer loin du cercle en attaque. Son QI basket et son sens de la passe ne sont plus à présenter. Il a inscrit seulement 2 points cette nuit mais il a fait du Boris Diaw : 10 rebonds et 6 passes en 33 minutes. Surtout, il termine avec le meilleur différentiel de la partie : +30 ! Manu Ginobili est le deuxième meilleur joueur des Spurs dans ce domaine avec +22. Les autres joueurs gravitent autour des +10. Comme quoi, il arrive parfois que les statistiques viennent confirmer les impressions du direct.
Afficher les commentaires (34)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest