Boston prolonge un joueur… pour préparer le trade de Bradley Beal ?

Boston semble vouloir passer à l'attaque pour Bradley Beal. Le move avec Josh Richardson va en tout cas dans ce sens.

Shaï MamouPar Shaï Mamou  | Publié  | BasketSession.com / NEWS / Rumeurs
Boston prolonge un joueur… pour préparer le trade de Bradley Beal ?

La nouvelle de la prolongation pour une saison de Josh Richardson, fraîchement arrivé aux Boston Celtics dans un trade en provenance de Dallas, peut paraître anodine. Richardson est un bon élément, mais pas de nature à propulser Boston comme favori dans la Conférence Est. En revanche, le bruit court que cette extension de contrat jusqu'en 2023 cache quelque chose.

Il n'est pas si fréquent de voir un joueur tout juste arrivé et qui ne soit pas une superstar, bénéficier d'une prolongation avant d'avoir jouer le moindre match. Selon CBS Sports, les Celtics ont l'intention d'inclure Richardson dans un package pour convaincre les Washington Wizards de leur céder Bradley Beal.

Brad Stevens, le nouveau patron du sportif à Bean Town, veut assez clairement associer un troisième All-Star à Jayson Tatum et Jaylen Brown. Bradley Beal est l'une des rares stars de la ligue potentiellement "tradable", malgré son souhait affiché de poursuivre l'aventure avec les Wizards.

Bradley Beal et Zach LaVine, les vraies cibles des Knicks en 2022

Richardson, Smart et RWIII contre Bradley Beal ?

Le deal qui satisfera Washington n'est pas si simple à mettre sur pied. On peut imaginer que Josh Richardson, Marcus Smart et Robert Williams, les trois joueurs les plus récemment signés par Boston, seraient inclus dans la transaction. Mais avec qui ou quoi ? Une armée de futurs picks ? A moins que les Wizards soient persuadés que Bradley Beal ne veuille pas prolonger lorsqu'il sera free agent en 2022 (il dispose d'une player option pour rester jusqu'en 2023), ils ont tout intérêt à attendre l'offre la plus gourmande qui soit.

Avec tout le respect que l'on peut avoir pour les trois Celtics pré-cités, il est probable que Washington puisse obtenir mieux, à savoir des éléments plus jeunes et davantage capables, sur le papier, d'être des All-Stars ou des franchise players. On peut aussi se tromper. Peut-être que Tommy Sheppard, le General Manager des Wizards, est moins exigeant qu'il n'y paraît.

Le feuilleton Bradley Beal risque en tout cas d'être alimenté de nouveaux épisodes jusqu'à la reprise et peut-être même au-delà. L'avantage pour Washington étant, au contraire de ce qu'a vécu Houston avec James Harden, que Beal n'ira a priori jamais au clash.

Marcus Smart, une fidélité absolue avec les Celtics

 

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest