Brandon Jennings tirait la tronche l’an passé

Brandon Jennings a avoué à la presse du Michigan qu'il ne se sentait pas à l'aise au sein des Detroit Pistons la saison dernière.

BrickoPar Bricko | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Brandon Jennings tirait la tronche l’an passé
Brandon Jennings était censé relancer sa carrière en intégrant les Detroit Pistons après un divorce consommé avec les Milwaukee Bucks. Échangé peu avant le début de la saison dernière, il espérait connaître le même destin que Chauncey Billups, souvent critiqué avant de devenir une star dans le Michigan. Ce même Billups était justement destiné à jouer un rôle de mentor auprès du garçon talentueux mais égocentrique de Los Angeles. En prime, Mo Cheeks était aux manettes pour lui enseigner les rudiments du jeu. Et malgré tout cela, Jennings a traversé la saison comme un ombre (15,5 pts et 7,6 pds à 37% aux shoots). Il n'a pas su trouver sa place et il a perdu confiance en lui.
"Je vais être honnête, c'était la pire saison de ma carrière. J'ai eu la mâchoire fracturée, j'ai perdu du poids, je n'ai pas pu jouer en pré-saison... j'ai manqué des matches et j'ai eu du mal à me mettre dans le rythme. Une fois lancé, Mo Cheeks a été licencié et j'ai rechuté. C'était la pire saison", confie Brandon Jennings au Detroit News.
A force qu'on lui demande d'être un gestionnaire et non un scoreur, Brandon Jennings en a perdu confiance en son shoot. Il n'osait plus tenter sa chance et manquait d'agressivité. Il était perdu. Le licenciement de Mo Cheeks, avec qui il était très proche, n'a fait qu'accentuer ce sentiment.
"Est-ce que j'ai boudé ? Je pense que oui. Tout le monde l'a fait."
Avec un nouveau coach, Stan Van Gundy, le meneur espère désormais prendre un nouveau départ. Les Pistons auront besoin de lui pour espérer accrocher les playoffs au sein de la Conférence Est.
Afficher les commentaires (5)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest