CQFR : Devin Booker est un fou furieux, Kemba n’est pas mort

CQFR : Devin Booker est un fou furieux, Kemba n’est pas mort

Voici ce qu'il fallait retenir des 7 matches de la nuit en NBA.

Shaï MamouPar Shaï Mamou  | Publié  | BasketSession.com / NEWS / Récap

Les résultats de la nuit en NBA

Wizards @ Clippers : 93-102
Heat @ Spurs : 111-101
Mavs @ Cavs : 99-100, après prolongation
Blazers @ Rockets : 107-95
Jazz @ Bucks : 97-123
Grizzlies @ Thunder : 109-115
Pelicans @ Suns : 114-118

Mock Draft 2023 1.0 : les lottery picks

- Les Suns avaient besoin, psychologiquement, de battre les Pelicans après leurs deux défaites de suite contre eux et l'animosité qui en était ressortie. Ils l'ont fait. Enfin, Devin Booker l'a fait, plus exactement. On n'aime pas forcément attribuer le mérite d'une victoire à un seul joueur, mais comment faire autrement aujourd'hui ? Phoenix était mené de 24 points en milieu de 3e quart-temps par Zion Williamson (30 pts) et les siens. On se dirigeait vers une nouvelle démonstration de New Orleans que les Suns ne leur font absolument pas peur. C'est là que Booker a décidé de passer en mode torche humaine et d'exiger que l'on mette du respect sur son nom et celui de sa franchise.

L'arrière All-Star a inscrit 58 points à 21/35, en enquillant les paniers dans une deuxième mi-temps lors de laquelle il n'a pas quitté le terrain une seconde. Estomaqués, les Pelicans n'ont pas réussi à stopper l'ancien de Kentucky et même ses propres coéquipiers n'ont pas eu l'air de comprendre ce qui se passait sous leurs yeux. Après un énorme run à 25-6, avec 20 pts pour Booker dans le seul 3e QT, Phoenix est revenu dans la danse. Ce n'est qu'à une minute de la fin que Devin Booker a finalement décidé de laisser Chris Paul être l'auteur du shoot décisif à 3 points qui a donné de l'air aux Suns.

C'est déjà la deuxième fois cette saison que Booker dépasse la barre des 50 points, après en avoir inscrit 51 en trois quart-temps contre les Bulls. En termes de scoring, le garçon est quand même capable de dingueries sans nom en NBA.

Kawhi étincelant, Diabaté titulaire

- Les Wizards sont totalement à la dérive. Ils viennent de subir leur 9e défaite consécutive après avoir pourtant réussi un début de saison intéressant. Ce sont cette fois les Clippers qui se sont chargés de leur enfoncer la tête sous l'eau. Kawhi Leonard a été resplendissant (31 points, 9 rebonds, 3 interceptions) et a guidé l'effort californien pour renverser une situation à l'avantage de Washington pendant plus d'une mi-temps.

Moussa Diabaté était titulaire pour la première fois de sa carrière en NBA pour l'occasion. Le rookie français a passé 18 minutes sur le terrain (2 points, 2 rebonds) avant que Ty Lue ne revoit ses plans. Pour le moment, Diabaté semble plus à l'aise dans un rôle d'energizer en sortie de banc.

Kemba Walker n'est pas mort !

- A peu de choses près, on aurait parlé de cette nuit comme celle de la résurrection de Kemba Walker. Le nouveau meneur des Mavs a montré qu'il en avait encore sous le capot (32 points, 7 passes à 12/25) en l'absence de Luka Doncic, mais Dallas s'est quand même incliné à Cleveland en prolongation. C'est pourtant Walker qui a arraché l'overtime à 3.5 secondes de la fin, puis a inscrit le premier panier de la prolong' à 3 points en donnant l'impression que c'était son soir.

Malheureusement pour lui, les Mavs ont loupé leur finish et ce sont Jarrett Allen (auteur du dernier panier du match sur un dunk) et les siens qui ont pris le dessus. Aucun panier n'a été marqué dans les 2 dernières minutes de la prolongation, malgré les tentatives de Frank Ntilikina et, à nouveau, Kemba Walker.

Ce que l'on a vu de l'ancienne star des Hornets et des Celtics est en tout cas encourageant dans l'optique d'apporter du soutien offensif à Doncic pour le reste de la saison.

Mais aussi...

- Le 4 à la suite pour le Heat ! On n'est toujours pas sur des standards très élevés en termes de qualité de jeu, mais au moins Miami se remet à gagner et à grimper les échelons à l'Est. Les Floridiens se sont imposés face à San Antonio du côté de Mexico City cette nuit, pour l'un des NBA Global Games de la saison. Il a fallu attendre le 4e quart-temps pour que Jimmy Butler (26 pts), Bam Adebayo (22&13), Tyler Herro (21 pts) et leurs camarades réussissent à faire plier les Spurs, a priori repartis pour une série de défaites accommodantes après leurs trois succès de rang (dont un contre Miami).

- Les Blazers ont eux aussi trouvé leur rythme de croisière. Sans trop trembler (ils ont compté jusqu'à 22 points d'avance), les joueurs de Chauncey Billups se sont occupés des Rockets, avec 57 points pour la paire Lillard-Simons et un double-double pour Josh Hart (12 pts, 13 rbds). C'est la quatrième victoire en cinq matches pour Portland, qui occupe l'enviable 6e place à l'Ouest pour le moment.

- Les Bucks avaient besoin de réagir après l'immense gifle reçue face à Memphis cette semaine. Ils l'ont fait à domicile contre Utah, sans Giannis Antetokounmpo, ni Khris Middleton. En l'absence des deux tauliers, Bobby "Crazy Eyes" Portis s'est démené en confirmant son splendide début de saison marqué du sceau du double-double. Portis a posé 22 points et 14 rebonds pour son 17e double-double de la saison (il est 3e en NBA de ce classement), pour épauler Jrue Holiday (21 pts, 8 pds) et Brook Lopez (18 pts, 8 rbds).

Le Jazz n'a pas opposé une très grande résistance, ce qui arrangeait bien Milwaukee après la rouste de 41 points subie face aux Grizzlies.

- Les Grizzlies, justement, ont vu leur belle série de victoires (7) prendre fin à Oklahoma City. On avait bien senti que ça ne tournerait pas rond lorsque Ja Morant s'est fait expulser juste avant la mi-temps pour deux fautes techniques. La situation n'est pas banale, puisque les arbitres ont renvoyé le meneur All-Star au vestiaire après l'avoir entendu les critiquer lors d'une discussion avec une spectatrice - vêtue d'un sweater à la gloire de Morant - au bord du terrain...

En dépit des efforts de Dillon Brooks (32 pts), et malgré les absences de Shai Gilgeous-Alexander et Josh Giddey, Memphis est tombé. Luguentz Dort a rappelé qu'il n'était pas qu'un défenseur de génie, mais aussi un attaquant plus qu'honnête (24 pts), épaulé par l'intéressant Isiah Joe (23 pts), Aaron Wiggins (14 pts) et Kenrich Williams (11 pts, 8 rbds, 5 pds).

 

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest