Earl Watson : « Jérôme Moïso, je lui disais : On a besoin de toi, bébé »

Earl Watson est désormais à la tête des Phoenix Suns. Il est revenu sur le joueur qu'il était à UCLA, bien trop sanguin pour mener une équipe.

Tom LansardPar Tom Lansard  | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Earl Watson : « Jérôme Moïso, je lui disais : On a besoin de toi, bébé »
Earl Watson a fini la saison passée en assurant l'intérim du côté des Phoenix Suns. Pour ce nouvel exercice, il sera bel et bien le head coach indiscuté de la franchise. L'ancien meneur a bien évolué dans son caractère et sa manière d'aborder le relationnel avec les joueurs. Dans un entretien accordé à NBA.com, Watson a expliqué que c'est à UCLA et en côtoyant des joueurs comme le Français Jérome Moïso qu'il a développé son sens du relationnel.
"Lorsque j'étais à UCLA, j'étais agressif avec tout le monde. Puis j'ai réalisé que Jérôme Moïso ne pouvait pas entendre le même discours de ma part que Dan Gadzuric. Baron Davis, je pouvais attraper son maillot et lui hurler dessus, le gronder et il allait se mettre à mieux jouer. Jerôme Moïso, je devais plus être dans le "Hey J, on a besoin de toi, bébé". Et ensuite il allait mieux jouer. 'Ne t'inquiète pas avec les derniers shoots, tu va bien jouer. On t'aime. C'est parti. J'ai appris à travers les années et à travers de bons professeurs que le contact avec ses partenaires et ses coaches est toujours bon".
D'ailleurs, il devient quoi Jérôme Moïso ?
Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest