“Gregg Popovich ne me parlera plus, il ne m’aime pas”, explique un ancien des Spurs

Gregg Popovich n'a pas aimé ce que son ancien joueur, Robert Horry, a récemment dit sur les Spurs. C'est la guerre froide entre eux.

Shaï MamouPar Shaï Mamou  | Publié  | BasketSession.com / NEWS
“Gregg Popovich ne me parlera plus, il ne m’aime pas”, explique un ancien des Spurs

Gregg Popovich est généralement en très bons termes avec ses anciens joueurs, particulièrement ceux avec lesquels il a remporté des titres de champion NBA. Robert Horry est sans doute l'exception qui confirme la règle. Ces dernières années, on a clairement compris que la relation entre Pop et son ancien clutch player n'était pas au beau fixe. Les critiques de "Big Shot Rob" sur son utilisation, notamment en fin de carrière, y sont pour beaucoup.

Horry a confirmé dans son podcast que c'était actuellement la guerre froide entre le mythique head coach texan et lui-même. Voici ce qu'il a répondu à son partenaire d'émission lorsqu'il lui a demandé pour quelle raison il ne portait pas le n°5 lors de sa dernière saison à San Antonio.

"Pop n'arrêtait pas de me mettre en DNP, donc tu n'a pas pu le voir mais je portais le 25. [...] Il n'oserait pas venir dans ce podcast. Je pense qu'il ne me parlera plus jamais. Je pense qu'il ne m'aime pas. A mon avis, c'est parce que je dis ce que je pense. Beaucoup de gens sont agacés par ça. Mais il ne devrait pas avoir l'impression que je lui ai fait du tort. Tout le monde peut avoir son opinion sur les choses, c'est ce qui est bien en Amérique.

J'étais un joueur super à coacher, je faisais exactement ce qu'il me demandait. Même quand je voulais lui désobéir, comme sur ce match contre les Lakers où je savais qu'il fallait que j'aille sur Derek Fisher et pas sur Kobe comme il me l'avait demandé, je l'ai fait. Fish a marqué à 0.4 seconde du buzzer et on a perdu".

Robert Horry, qui a également été champion avec les Houston Rockets et les Los Angeles Lakers, avait qualifié les Spurs d'équipe "la plus ennuyeuse de tous les temps" un peu plus tôt cette année.  Effectivement, en remettant en cause la sérénité et la tranquillité qui ont fait le succès de ce groupe, le joueur le plus clutch de l'histoire des Finales n'allait pas se mettre Gregg Popovich dans la poche...

Robert Horry, son secret pour être clutch révélé par Tim Duncan

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest