Josh Smith agacé par Maurice Cheeks

Maurice Cheeks s'est passé des services de Josh Smith lors de la deuxième mi-temps cette nuit. Ce qui a fortement déplu au joueur de 28 ans.

Antoine PimmelPar Antoine Pimmel | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Josh Smith agacé par Maurice Cheeks
Il y a encore quelques jours, les Detroit Pistons semblaient sur la bonne voie. Un soir après avoir poussé les Blazers en prolongation, la formation de « Motor City » faisait chuter les Pacers à Indiana grâce à 30 points de Josh Smith. Un succès de référence et une performance de choix pour l’ancien joueur d’Atlanta. L’atmosphère a vite changé. Les hommes de Maurice Cheeks ont en effet perdu quatre de leurs cinq dernières rencontres. Cette nuit, les Pistons ont pris une déculotté face aux Wizards (défaite de 24 points), un concurrent direct pour les playoffs. Pour marquer le coup, le coach a décidé de laisser Josh Smith sur le banc durant l’intégralité de la deuxième période. Le motif invoqué ? Manque d’efforts. Ce qui n’a pas du tout plus au joueur de 28 ans.
« Je l’ai pris comme une attaque personnelle. C’est un honneur pour moi de jouer donc à chaque fois que l’on remet mon envie (sur le terrain) en question, je le prends mal », explique Josh Smith au Michigan Live. « Je veux dire, ce n’est pas juste. Je joue dur chaque jour. Je suis un compétiteur et quoi que je fasse je veux gagner. Le basket, c’est ce que j’aime. Alors pourquoi je n’aurais pas envie de me donner à fond à chaque fois que je suis sur le terrain ? »
La question restera sans réponse pour l’instant. Maurice Cheeks a donné le motif mais il n’a pas voulu se concentrer uniquement sur son ailier.
« Si j’avais pu enlever tout le cinq majeur je l’aurais fait. Il ne s’agit pas de Josh Smith mais du fait que nous étions battus. Mon job est de gagner des matches et c’est ce que j’essaye de faire. Je voulais du changement (après la première mi-temps). »
Effectivement, Josh Smith n’est pas le seul à avoir été sorti du cinq majeur après la pause. Le rookie Kentavious Caldwell-Pope a lui aussi été laissé sur le banc. Sauf qu’il est revenu sur le terrain par la suite… Ce n’est pas la première fois que Maurice Cheeks a un léger différent avec sa star. L’ancien assistant du Thunder avait « puni » Smith en le retirant du cinq de départ après que ce dernier ait manqué un entraînement. En novembre, il avait déjà laissé « J-Smoove » sur le banc en deuxième période pour le même motif. Josh Smith serait-il le coupable idéal ?
« Comme je l’ai déjà dit, c’est face à l’adversité que l’on teste son vrai caractère », assure le joueur. « Il faut désormais savoir si l’on va tous dans le même sens ou si l’on cherche un bouc émissaire. »   « Je suis passé à autre chose. Mais vous savez, certaines personnes sont plus rancunières que d’autres. Je ne dis pas que coach Cheeks est rancunier. Je ne sais pas. Je ne suis pas du genre à aller dans le bureau du coach pour discuter en tête-à-tête. »
On suppose que Maurice Cheeks cherche à pousser Josh Smith dans ces derniers retranchements dans le but de lui faire franchir un cap mentalement. En effet, l’ancien homme à tout faire des Hawks n’a jamais été considéré comme un leader ou comme un véritable franchise player. Il est venu à Detroit pour passer ce cap. Il y a encore du boulot mais est-il le seul responsable ?
Afficher les commentaires (3)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest