Kawhi Leonard : les Toronto Raptors bien placés, vraiment ?

Kawhi Leonard : les Toronto Raptors bien placés, vraiment ?

Brian Windhorst rejoint les bookmakers : les Toronto Raptors seraient les mieux placés pour accueillir Kawhi Leonard. Ce sera compliqué, quand même...

BasketSessionPar BasketSession  | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Article
Après les bookmakers, c’est au tour d’un insider de penser que les Toronto Raptors ont la meilleure chance d’accueillir Kawhi Leonard la saison prochaine. Durant le Podcast The Lowe Post, l’insider d’ESPN Brian Windhorst expliquait qu’il pensait que les Los Angeles Lakers et les Philadelphia Sixers pourraient avoir abandonner la piste :

« Je pense que les Raptors sont dans la meilleure position pour Kawhi parce que je pense que les Lakers ont lâché l’affaire, et que les Sixers ont lâché l’affaire. Et avec les Nets, les Bulls et les Hawks qui dépensent leur masse salariale disponible, monter un trade à plusieurs équipes est beaucoup plus dur. Je pense que les Raptors sont dans la meilleure position. »

Oui, les Toronto Raptors ont certainement très envie de se payer les services de Kawhi Leonard. D’autant plus que le départ de LeBron James ouvre des perspectives à l’Est. De là à dire qu’ils sont dans la meilleure position, c’est peut-être un peu hâtif. Certes, les Los Angeles Lakers semblent plus disposés à attendre 2019 pour lui offrir un contrat max (ou à un autre gros free agent) qu’à se précipiter et perdre de jeunes talents dans un deal rapide. Surtout qu’on ne sait pas encore où il en est physiquement. Mais ça ne rend pas pour autant la tâche plus aisée pour les Toronto Raptors.

Les Toronto Raptors peuvent-ils satisfaire les Spurs ?

La franchise canadienne risque en effet de galérer pour proposer des contreparties satisfaisantes pour les San Antonio Spurs. DeMar DeRozan et Kyle Lowry sont clairement intéressants, mais leurs performances en playoffs ont toujours été sujettes à caution. Or, San Antonio aimerait certainement pouvoir compter sur un joueur capable de se transcender en playoffs, surtout que la conférence Ouest est devenue encore plus redoutable cet été. Les Texans souhaiteraient des jeunes talents dans un package pour Kawhi Leonard. Mais les Raptors n’ont pas grand-chose à offrir. Niveau choix de draft, c’est morne plaine. Ils n’ont aucun futur premier tour autre que les leurs. Et vu qu’ils ne seront pas une lottery team en l’état actuel ou avec Leonard… Dans leur roster, à part OG Anunoby, il n’y a pas réellement de jeune talent susceptible d’intéresser San Antonio. Il faudra donc que Masai Ujiri soit créatif. Ou lâche du très lourd. S’il réussisse à monter un package susceptible d’intéresser les Spurs, les Toronto Raptors seraient-ils prêts à le lâcher sans la garantie que Kawhi Leonard re-signe l’été prochain ? Si l’on en croit tout ce qui se dit, le joueur ne serait prêt à s’engager sur le long terme qu’avec seulement quelques équipes.

Trop d'incertitudes sur Kawhi Leonard pour un deal ?

Masai Ujiri pourrait choisir de jouer all-in et de monter un deal malgré tout en espérant faire une Paul George. A savoir le faire venir et réussir à le séduire tout au long de l’année pour qu’il re-signe l’an prochain. Serait-il avisé de prendre ce risque ? Rien n’est moins sûr étant donnée l’incertitude complète entourant, outre ses réelles velléités, son niveau actuel et sa condition physique. Un General Manager d’une équipe de l’Est expliquait récemment à Bleacher Report que l’absence totale de news sur Kawhi Leonard et sa santé ne plaidait pas en sa faveur :

« Tous les autres joueurs mettent des vidéos d’eux en train de s’entraîner sur les réseaux sociaux. Si Kawhi en faisait une, il ferait 35000 vues en une seconde, et la moitié proviendrait des GMs NBA. Comment pouvez-vous faire un deal ou même formuler une offre sans savoir s’il peut jouer ? Il faut qu’il soit vu. S’il jouait en présaison et avait l’air en forme, vous verriez forcément des équipes essayer bien plus de l’avoir. »

Bref, avec des contreparties pas forcément à la hauteur, pour obtenir un joueur dont ils ne sont pas sûrs qu’il ait envie de rester à terme et qu’il ait le même niveau qu’avant et une santé satisfaisante, les Toronto Raptors ne sont peut-être pas tant que ça dans la meilleure des situations, contrairement à ce qu’affirme Brian Windhorst. Ça ne veut pas dire que Kawhi Leonard ne finira pas au Canada, mais ce ne sera pas simple. Ce qui simplifierait certainement les choses pour tout le monde, ce serait que Kawhi Leonard sorte de son mutisme. Parce qu’entre des insiders aux infos contradictoires et des GMs qui ne savent pas sur quel pied danser, la sage commence à devenir longue et fatigante…
Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest