Paul George regrette d’avoir parlé

S'il avait su qu'il risquait de ne pas jouer le Game 3 à cause du protocole anti-commotion, Paul George n'aurait pas révélé publiquement ses symptômes.

Julien DeschuyteneerPar Julien Deschuyteneer  | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Paul George regrette d’avoir parlé
Lors du Game 2 contre le Miami Heat, Paul George a subi une commotion en prenant le genou de Dwyane Wade dans la tête. Mais sur le moment, il n’a rien dit de ses symptômes et a poursuivi la rencontre. Après l’action, il a répondu parfaitement aux questions que le staff doit poser dans le cadre du protocole NBA quand un joueur prend ce type de coup. Mais, il a admis plus tard, au micro des journalistes, que le choc l’a mis KO quelques instants et qu’il a joué ensuite en voyant trouble. Des propos qu’il regrette d'avoir tenus :
« Ouais, mais j’aurais probablement dû gardé ça pour moi », a expliqué Paul George après l’entraînement de vendredi. « Ça a foutu le bordel. C’est le genre de chose qu’il faut garder entre le staff et moi. »
Le « bordel » que ça a créé, c’est qu’en disant ça, la NBA est intervenue puisque le diagnostic de commotion était inévitable, avec les symptômes qu’il a décrits. Il a donc été obligé de suivre un protocole pour déterminer s’il serait apte ou non à jouer le Game 3. Vu ce qu’il en dit, il aurait donc aimé éviter de passer tous ces tests. Certainement à raison puisqu’il est finalement déclaré apte. Espérons quand même que, le jour où le coup sera un peu plus grave, il en parlera en toute franchise à son staff. Mais vu les déclarations de la plupart des joueurs, pas sûr que les NBAers prennent le risque de rater un match de playoffs en étant totalement franc…
Afficher les commentaires (11)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest