Paul George : « sortir de l’ombre des Bulls »

En dominant les Bulls cette nuit, Paul George et les Pacers ont adressé un message fort à leur principal rival dans la Central Division.

Yann LachendrowieczPar Yann Lachendrowiecz  | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Focus
Paul George : « sortir de l’ombre des Bulls »
Longtemps Indiana a subi la loi des Bulls et d'un certain Michael Jordan. Cette époque semble révolue tant les Pacers confirment saisons après saisons qu'il faut désormais les prendre au sérieux dans la course à la finale de Conférence. Cette nuit, les hommes de Frank Vogel ont tout simplement surclassé une équipe de Chicago toujours à la recherche son rythme de croisière. A l'inverse, les Pacers enchaînent les victoires et sont à ce jour la seule franchise à n'avoir effectué aucun faux pas depuis le coup d'envoi de la saison (5-0, meilleur départ de la franchise depuis 1971-1972). Alors après un succès convaincant face à un concurrent direct pour la première place de la Central Division, Paul George était plus que satisfait du message envoyé au rival historique.
« Nous voulons sortir de l’ombre des Bulls et ne plus être les ‘petits frères’ de la division », a déclaré le bondissant ailier. « Le règne des Bulls, c’était pendant l’ère Michael Jordan. C’est une nouvelle ère et une nouvelle équipe maintenant. La division est à nous jusqu’à ce qu’il la reprenne. »
Un seul objectif désormais pour les joueurs d'Indiana, terminer à la meilleure place possible pour bénéficier de l'avantage du terrain en playoffs et ainsi espérer faire tomber le Miami Heat.
« Nous travaillons dans ce sens. C’est notre objectif. Je me souviens avoir dit après le Game 7 l’an dernier que la série aurait été totalement différente si nous avions joué à domicile », poursuit Paul George.   [superquote pos="d"]" Nous voulons sortir de l’ombre des Bulls et ne plus être les ‘petits frères’" Geroge[/superquote]« Nous savons quelle est l’importance d’être premiers. C’est difficile de jouer un match 7 à l’extérieur, là où l’adversaire a toute son énergie. C’est toujours dans notre esprit et c’est quelque chose qui nous motive à continuer à bien jouer. »
Et si les Pacers faisaient jusqu'à présent figure d'outsider, leurs dernières campagnes de playoffs ont révélé qu'il fallait désormais les considérer comme la valeur montante à l'Est. D'accord la saison est encore longue mais Indiana a le talent et l'effectif nécessaire pour mettre définitivement la main sur la division centrale.
« On parle de jouer la première place depuis l’opening night », reconnaît David West. «  Nous avons le sentiment que c’est un objectif réalisable. Nous savons évidemment qu’il y a des équipes difficiles à jouer. Miami cherchera à défendre son titre. Mais nous avons confiance en nous. Nous croyons en nous. »  
Afficher les commentaires (9)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest