Foutons la paix à Russell Westbrook

Russell Westbrook ne changera pas. Mais plutôt que de s'en plaindre, apprécions le jeu atypique du bonhomme. Laissons Westbrook faire du Westbrook.

Antoine PimmelPar Antoine Pimmel | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Focus
Foutons la paix à Russell Westbrook
On a tendance à ne pas faire confiance à Russell Westbrook. Et pour cause, il est vrai que le meneur du Thunder est capable du meilleur comme du pire. On l’a déjà écrit, il est le genre de joueur impulsif susceptible de faire exploser aussi bien ses adversaires que sa propre équipe. Ce côté agaçant lui vaut les critiques d’une partie du public mais aussi de la presse. « RW » n’est pas un gestionnaire, il oublierait Kevin Durant, etc, etc. Laissons juste Russell Westbrook faire du Russell Westbrook. Ils sont sans doute plusieurs personnes au sein de son esprit mais une chose est sûre : elles ont toutes confiance en lui. Peut-être même trop. Il n’empêche que la star d’Oklahoma City a une nouvelle fois prises les choses en main dans le « money time » cette nuit. 38 points dont 9 dans le dernier QT à 3/9 aux tirs, les lancers-francs décisifs… Peu importe que la fin de rencontre entre les Clippers et le Thunder soit litigieuse, Russ a porté son équipe.
« J’étais encore énervé par mon dernier tir manqué à Los Angeles (le tir de la gagne – NDLR). Donc ce soir, j’ai juste voulu prendre mon temps, respirer bien fort et rentrer mes lancers-francs. Avant le match, je me suis dit qu’il fallait que je sois agressif pour que l’on gagne. »   « Il n’a pas peur de rien. Et c’est un gagnant. C’est ce qu’il est. C’est un compétiteur », ajoute Scott Brooks.
Kevin Durant n’était pas dans son assiette cette nuit. Le Thunder a encore montré des limites tactiques et les role player ont eu un impact limité sur la rencontre, en matière de scoring essentiellement. Mais Oklahoma City s’en est sorti. En grande partie grâce à Russell Westbrook. Ne vous (et nous, aussi) enflammez pas trop vite. Il va sans doute retomber dans ses travers un soir ou l’autre. Ou disons plutôt qu’il va à nouveau agacer. Mais peut-on lui reprocher ? Son impulsivité, sa confiance en lui, son dynamisme et son trop plein d’énergie sont à la fois ses forces et ses faiblesses. Parfois ça passe, d’autres non. Mais apprécions le joueur qu’il est, aussi barré soit-il. Il faut de tout pour faire une NBA. Et il faut aussi un Russell Westbrook. Il est unique, alors foutons lui la paix.

Les highlights de Russell Westbrook cette nuit

[youtube hd="0"]https://www.youtube.com/watch?v=EvUqJR5Bq1w[/youtube]
Afficher les commentaires (43)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest