Wembanyama remet ça à Vegas : 36 pts, le show et la victoire

Wembanyama remet ça à Vegas : 36 pts, le show et la victoire

Victor Wembanyama a poursuivi son opération séduction à Las Vegas, avec une deuxième copie phénoménale et des highlights en pagaille. Mission accomplie, l'Amérique est conquise.

Shaï MamouPar Shaï Mamou  | Publié  | BasketSession.com / NEWS / Récap

Le deuxième volet du duel entre Victor Wembanyama et Scoot Henderson n'aura pas duré bien longtemps. L'arrière de la Team Ignite, à la suite d'un genou contre genou avec le Français, a été sorti du match par précaution. Sans surprise, Wembanyama en a profité pour s'accaparer la lumière à Las Vegas. Les Mets ont remporté la partie (110-106) en réussissant un gros comeback dans le 4e quart-temps, notamment parce que le "plus gros prospect de la planète" a pris les choses en main.

On peut trouver le concept de ce showcase en deux parties un peu douteux, tant il a été uniquement concocté pour faire grimper la cote de deux joueurs (pour ne pas dire un) au détriment de leurs équipes, mais le spectacle valait quand même le détour. Et Victor Wembanyama n'a pas raté l'occasion d'en mettre une deuxième fois plein les yeux aux observateurs du monde entier...

Avec 36 points (à 46%), 11 rebonds, 4 contres et +26 de différentiel en 37 minutes, le joueur de Boulogne-Levallois a transformé la deuxième mi-temps en un one-man show. Il y a encore eu des séquences totalement absurdes, où il a semblé que le jeune intérieur tricolore souhaitait simplement montrer toute sa panoplie technique pour lancer définitivement la course à un tanking sans précédent.

On peut mettre tous les bémols que l'on veut, que ce soit sur le temps de jeu qui a été le sien ou le fait que ses partenaires ont tout fait pour le mettre en valeur, Victor Wembanyama a bel et bien ce qu'il faut en magasin pour faire décoller n'importe qui du canapé une bonne dizaine de fois par match, entre ses shoots saisissants, ses dunks injustes ou ses contres décourageants.

Il faut saluer, cela dit, l'humilité dont il a fait preuve après sa nouvelle démonstration, en réaction aux propos extrêmement positifs de LeBron James (qu'il est allé saluer plus tard dans la soirée en tribunes, notamment.

"Entendre d'aussi grands joueurs parler de moi comme ça, c'est un honneur. Mais ça ne change rien, je n'ai encore rien fait. Je n'ai pas joué de match NBA? ni été drafté. Je dois rester concentré", a expliqué Wembanyama.

Les highlights de Victor Wembanyama

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest