Warriors – Pistons : Une fin de match incroyable qui mène au game winner de Saddiq Bey

Les 6 dernières secondes de la rencontre entre les Golden State Warriors et les Detroit Pistons sont assez rocambolesques.

Antoine PimmelPar Antoine Pimmel | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Article
Warriors – Pistons : Une fin de match incroyable qui mène au game winner de Saddiq Bey

Il valait mieux ne pas être cardiaque pour passer une soirée tranquille au Chase Center de San Francisco mercredi soir. La fin de match au scénario dingue suffisait à donner un paquet de sensation juste à travers l’écran de l’ordinateur sur le League Pass. C’est parti en vrille dans les dernières secondes avec un comeback tardif des Golden State Warriors, malmenés par les Detroit Pistons.

Alors que les champions en titre comptaient 5 points de retard et venaient de perdre Draymond Green (expulsé) peu de temps avant, Jordan Poole s’est soudainement retrouvé en position de leur donner la victoire. Celui qui assure l’intérim de Stephen Curry s’est cependant emmêlé les pinceaux en voulant caler son move. Il a glissé et a perdu le ballon avec seulement 6 secondes à jouer. Tout le public s’attendait pourtant à ce qu’il fasse repasser les Warriors, menés d’un point, devant au tableau d’affichage.

Killian Hayes s’est rendu sur la ligne des lancers-francs et le Français – qui a fini avec 9 points et 13 passes pour son retour de suspension – a converti ses deux tentatives. 119-116 pour Detroit, 4 secondes à jouer, ça semblait à nouveau plié. Surtout si les joueurs de Dwyane Casey choisissaient de faire faute à +3, ce que les Hawks ont refusé de faire lors du match précédent. Et à leurs dépends puisque Donte DiVincenzo avait arraché l’égalisation au buzzer avant que Golden State s’impose en double prolongation (là aussi au buzzer).

Mais non, les Pistons n’ont pas retenu la leçon. Ils ont laissé jouer. Et Klay Thompson (30 points) a réveillé la foule en plantant un panier à trois-points décisif à 1 seconde de la sirène. On allait avoir le droit à une belle OT, une de plus. Ou pas. En effet, 1 seconde, ça suffisait pour que Saddiq Bey plante un game winner improbable, derrière l’arc et en déséquilibre, au buzzer. Panier validé, victoire de la franchise du Michigan. Que c’est beau la NBA.

La fin de match dingue entre les Warriors et les Pistons en images

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest