CQFR : Anthony Davis en patron, un héros inattendu à Philly

CQFR : Anthony Davis en patron, un héros inattendu à Philly

Tout ce qu'il ne fallait pas rater de la nuit avec notamment un importantissime Grizzlies - Pelicans dans la course aux playoffs plus un Anthony Davis de gala.

N.SPar N.S | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Focus

Les matches de la nuit en NBA :

Toronto Raptors 107 -103 Miami Heat

Denver Nuggets 121 - 113 Oklahoma City Thunder

Indiana Pacers 111 - 100 Washington Wizards

Memphis Grizzlies 99 - 109 New Orleans Pelicans 

San Antonio Spurs 130 - 132 Philadelphia Sixers 

Los Angeles Lakers 116 - 108 Utah Jazz


Ce choc était ultra-important pour les deux équipes qui voulaient ouvrir leur compteur dans la bulle après deux revers initiaux. Inutile de rappeler les enjeux pour ce Memphis-NOLA dans la course aux playoffs. Et les Pelicans ont pu se rendre compte qu'avec un Zion Williamson plus libéré, c'était quand même plus simple. S'il a encore été limité à 25 minutes, le phénomène a, cette fois-ci, pu disputer le money-time. En y étant décisif avec notamment deux tirs importants, et des lancers, pour prendre le large. Son 23-7-5 avec 21 tirs tentés a fait un bien fou à la troupe de la Louisiane. Ce succès permet aux joueurs d'Alvin Gentry de rester au contact de Portland et San Antonio à la 9e place (les trois équipes se tiennent en une demie-victoire).

Pour Memphis en revanche, c'est un peu la soupe à la grimace. L'escouade du Tennessee commence à sentir le souffle chaud de ses concurrents dans le cou. On avait expliqué que le manque d'expérience des Grizzlies pouvait leur être fatale. Avec trois défaites en autant de sorties, cette crainte semble se confirmer. Face à NOLA, les Grizz' d'un Ja Morant extrêmement maladroit (5-21 dont 1-10 à trois points) n'ont été devant que pendant 1'39 en troisième quart-temps. Le reste du temps, ils ont couru après le score, sans jamais être largués. Mais sans non plus donner l'impression de pouvoir revenir et l'emporter. Résultat, Memphis ne compte plus que deux matches d'avance sur le duo Portland-San Antonio, et 2,5 sur leur adversaire du soir.

Philly et San Antonio se sont livrés un duel sans merci. De bout en bout. Même quand les Sixers ont compté jusqu'à 13 points d'avance, la bande à Gregg Popovich n'a jamais abandonnée. Si bien qu'il a fallu un final de folie pour les départager. Un chasse-croisé qui s'est conclu par le tir d'un héros improbable. Abandonné de tout marquage sur une remise en jeu, Shake Milton a bénéficié d'un retour de passe quasi immédiat pour se retrouver seul dans l'aile à trois points. BANG pour paraphraser le célèbre Mike Breen.

Un shoot qui a permis de prendre un point d'avance à 6 secondes du terme. Derrière Jakob Poetl, sur un tir sous le cercle n'a pas réussi à changer le destin de cette rencontre. Philly reste 6e à l'Est tandis que les Spurs manquent là une superbe occasion de prendre seuls la 9e place.

Les Lakers tiennent officiellement leur première place. Après avoir chuté contre le champion en titre Toronto, les Californiens ont bien redressé la barre face au Jazz. Dans le sillage d'un énorme Anthony Davis à 42 points et 12 rebonds, LA a attendu le troisième quart pour se faire la belle. Un 14-0 (de 67-71 à 81-71) pour prendre de manière définitive les commandes, et ne plus être rejoints. Le Jazz profite de la défaite d'OKC pour rester à la 5e place, avec un calendrier assez favorable (deux fois les Spurs, Grizzlies, Nuggets, Mavericks) pour tenter le top 4. Les Lakers, eux, vont gentiment attendre de connaître leur adversaire qui sortira vainqueur du play-in.

https://twitter.com/ComplexSports/status/1290493725295042566?s=20

C'est presque terminé pour Washington qui n'a toujours pas connu la victoire dans la bulle. Avec 7,5 matches de retard sur le 8e Brooklyn, il sera compliqué pour les hommes de Scott Brooks de revenir à 4 matches des Nets, et donc d'arracher un play-in. On ne va pas se mentir, ce serait même un petit exploit s'ils y arrivaient. Sans Bradley Beal, c'est assez compliqué en attaque. Face aux Pacers pourtant amputés de Sabonis et Oladipo, les magiciens n'ont tenu qu'un peu plus d'une mi-temps avant de décrocher. Après sa sortie lunaire à 53 points dimanche, TJ Warren en a remis une couche, dans une moindre mesure. 34 points, 11 rebonds à 14/26. Encore très propre.

Comme dit un peu plus haut, le Thunder a perdu, reculant désormais à la 6e place de l'Ouest. Et pourtant, OKC, qui évoluait sans Dennis Schroeder, a eu la balle de match via son leader Chris Paul. En marquant ses deux lancers à 3 secondes (que ce coquin est allé bien chercher), CP3 aurait donné un point d'avance aux siens. Sauf que, surprise, il n'en a mis qu'un, permettant à Denver d'aller en prolongation. Une overtime fatale puisque les Nuggets, emportés par un excellent Michael Porter Jr (37 points, record en carrière) et Nikola Jokic en triple-double (ce shoot sur un pied...) l'ont emporté 12-4. Tout ça sans Jamal Murray, Will Barton et Gary Harris. Dommage par le Thunder aurait pu revenir à 0,5 match du podium...

https://twitter.com/NBATV/status/1290420176991604737?s=20

Il va vraiment falloir compter sur les Raptors comme un contender très sérieux. Sans être incroyable, les champions en titre continuent leur très solide saison avec une 48e victoire en 66 rencontres. De quoi être bien installés comme dauphin de Milwaukee. Une place que Toronto devrait conserver, sauf effondrement sur les dernières rencontres. Après un Kyle Lowry vintage dimanche, c'est Fred Van Vleet qui a signé sa "career-night" avec 36 points à 6/12 à trois points.

Et les Canadiens peuvent également remercier le Heat et son indiscipline en fin de match. Goran Dragic et Jimmy Butler, ont tour à tour, perdu un précieux ballon dans les ultimes secondes. le Slovène a néanoins été très bon avec 25 points, confirmant qu'il est l'un des meilleurs remplaçants de la saison. Les Floridiens restent 4e mais attention à Indiana qui n'est plus qu'à une victoire.

 

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest