123 ORL
119 MEM
109 TOR
116 OKC
93 NYK
111 DEN
108 CLE
110 LAC
111 HOU
105 SAS
116 MIL
87 MIA
106 LAL
111 BKN

CQFR : Harden c’est dingue, Westbrook se fâche

Shaï MamouPar Shaï Mamou Publié

Voici ce qu'il fallait retenir des 7 matches de la nuit en NBA.

Les résultats de la nuit en NBA

Hawks @ Pacers : 108-116

Magic @ Hornets : 100-125

Grizzlies @ Rockets : 101-113

Celtics @ Spurs : 111-120

Wolves @ Pelicans : 114-123

Mavs @ Thunder : 102-122

Warriors @ Suns : 132-109

---

- Pas de pause pour les braves en NBA. Ça ne nous empêche pas de vous souhaiter une formidable année 2019, avec tout ce que vous souhaitez basketballement parlant et en dehors (si ça n'emmerde pas les autres, évidemment).

- On se répète, mais James Harden est dans une forme absolument insensée. Depuis que Chris Paul est retourné à l'infirmerie, le MVP sortant cherche à mettre tout le monde d'accord dans la course à sa succession, tout en tractant les Rockets jusqu'à une place plus digne de leur talent. Cette nuit, face aux Grizzlies, Harden avait décidé de finir l'année en battant quelques petits records. Pour ce faire, il a posé 43 points, 13 passes et 10 rebonds pour le réveillon. Il s'agit de son 8e match de suite avec au moins 35 points et 5 passes décisives, nouveau record NBA chipé à Oscar Robertson. Stephen Curry a aussi été dépouillé d'une marque, puisque James Harden a inscrit plus de 5 paniers à 3 points lors des 8 matches en question. Enfin, le barbu en chef a intégré un club franchement fermé grâce à ses 408 points cumulé sur les 10 dernières rencontres. Seuls les clones Michael Jordan et Kobe Bryant avaient déjà marqué plus de 400 points sur cette période lors des 30 dernières années...

- Le Thunder avait la défaite contre les Mavs la veille en travers de la gorge. Du coup, Russell Westbrook, qui avait été particulièrement en galère (4/22 au shoot) contre la Team Luka, a rectifié le tir et emmené tout le monde dans son sillage. Russ a sorti un bon vieux triple-double des familles comme il sait le faire plus facilement que n'importe quel autre être humain sur cette terre : 32 points, 11 rebonds et 11 passes à 13/24.

- Pressés d'arriver au repas du réveillon, les joueurs d'OKC ont pressé comme des morts de faim et battu le record de la franchise du nombre de balles perdues provoquées : 27.

- Sans cartons offensifs, ni festivals de highlights survitaminés, les Indiana Pacers ont signé leur cinquième victoire de suite contre Atlanta et restent accrochés aux basques des Raptors et des Bucks. Attention de ne pas à nouveau commettre l'erreur de sous-estimer Victor Oladipo et sa bande.

- Personne au-dessus de 14 points, quelques séquences gênantes, le Magic n'a pas correctement terminé l'année sur le parquet de Charlotte après l'exploit d'Evan Fournier la veille.

- En plus de réussir un bon match, Malik Monk (21 points en sortie de banc) a mis plus de patate et de hargne dans ce dunk qu'il n'en faut.

https://twitter.com/ESPNNBA/status/1079891495489073157

- Pour une équipe qu'on croyait moribonde le mois dernier, les Spurs carburent comme il faut. San Antonio a enregistré un 7e succès en 10 matches face à Boston. Menés à la pause, les Texans ont apparemment pris un bouillon légendaire de Gregg Popovich, qui a stigmatisé leur manque d'agressivité à coups de noms d'oiseaux. La violence verbale a parfois du bon : les Spurs ont marqué 46 points (!) aux Celtics dans le 3e quart-temps et ont fait la course en tête jusqu'au bout. Pop still got it.

- Si les Spurs ne sont qu'à 4 victoires de la première place à l'Ouest, c'est évidemment grâce à la doublette Aldridge-DeRozan, mais il ne faudrait pas oublier quelques révélations dont Pop est le spécialiste. Derrick White, 22 points cette nuit, est dans une forme épatante et prend du galon à San Antonio. Défensivement, le garçon n'a clairement pas atterri chez les Spurs par hasard...

- Gagner un match sans Anthony Davis (malade), c'est toujours un petit miracle pour les Pelicans. Ils y sont parvenus à domicile contre les Wolves, en misant sur l'autre joueur capable de se transformer en beast quand le contexte l'exige : Julius Randle. L'intérieur de NOLA a sorti un match à 33 points, 11 rebonds et 3 passes pour calmer les ardeurs de Minnesota après le match fou de "KAT" la veille.

- Les Warriors ont de belles séries de victoires en cours contre certaines équipes. Mais pour Golden State, Phoenix c'est presque encore un peu plus de l'eau que le reste. Les doubles champions en titre ont enregistré une 17e victoire de suite contre la lanterne rouge cette nuit. Le responsable n°1 : Stephen Curry, 34 points à 11/17. Le responsable n°2 : le ballon, qui n'a eu de cesse de perforer le filet dès lors qu'il était envoyé depuis derrière la ligne à 3 points (14/28).

Le classement