CQFR : Zion est un boulet de démolition, KAT vs Embiid l’acte II manqué

CQFR : Zion est un boulet de démolition, KAT vs Embiid l’acte II manqué

Dans un univers parallèle, la saison NBA continue. On vous la raconte au jour le jour ce qui s'y passe avec plus ou moins de véracité.

BasketSessionPar BasketSession  | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Focus

Les matches du jour en NBA

Blazers @ Hornets : 138-135
Kings @ Cavaliers : 101-96
Lakers @ Raptors : 108-100
Sixers @ Timberwolves 117-112
Grizzlies @ Pelicans : 97-116
Spurs @ Jazz : 111-105

Le MVP

Zion Williamson. On se demandait ce que donnerait cet affrontement important dans la lutte pour les playoffs entre les Pelicans et les Grizzlies et entre les deux potes Zion Williamson et Ja Morant. On a surtout vu un boulet de démolition fracasser tout sur son passage avec des images et des ralentis aussi beaux que ceux des mecs de Slow Mo Guys quand ils se sont amusés à filmer des wrecking balls (sans Miley Cyrus dessus, évidemment) détruire des choses diverses et variées. Zion a fait un chantier (lexique cohérent, t'as vu) avec 36 points à 13/14, avec 12 rebonds à la clé pour conduire NOLA vers une victoire précieuse.

Ja Morant, de son côté, a quand même encore réussi à faire admirer sa détente phénoménale à une ou deux occasions.

La débandade

La dernière fois que Joel Embiid et Karl-Anthony Towns s’étaient affrontés, ça avait plus ressemblé à de la parodie de catch, qu’à du MMA.

On s’attendait quand même à ce que la tension soit à son comble, on avait acheté le popcorn et on avait pris un abonnement au fight pass UFC au cas-où et on avait prévu de faire un live en direct avec notre expert “guillotine et déplacement de côtes sur écrans” Charles-Henri Bronchard. Bref, on était chaud ! Au final, on s’est encore plus fait carotter que les quatre dernières fois où on pensait voir Khabib Nurmagomedov face à Tony Ferguson. Joel Embiid était out en raison de douleurs au dos et Karl-Anthony Towns était listé “DNP-fracture de l’égo”. Au bout du compte, on a assisté à un duel totalement improbable entre Ben Simmons qui refuse de tirer à trois-points et D’Angelo Russell qui n’a pas tenté un lay-up depuis sa deuxième saison NBA. Au final, c’est Malik Beasley (21 pts et 7 rbds) et un Al Horford (17 et 12) en grande forme qui ont le plus pesé dans la balance. Philly a fini par l’emporter et on a bien cru que les choses allaient dégénérer à nouveau lorsque Joel Embiid et KAT se sont soudainement retrouvés nez à nez dans le couloir menant aux vestiaires. Une caméra de surveillance a capté les images de leur confrontation.

Le dunk

Il y a quelques jours, Danny Green expliquait que le culte autour d’Alex Caruso, qu’il a lui aussi surnommé “le GOAT”, s’expliquait par le fait que le divin dégarni était, en gros, l'un des seuls blancs super athlétiques en NBA. C’est un peu réducteur, mais Caruso n’a pas fait mentir son camarade en détruisant le panier à l’ancienne cette nuit, lors de la victoire des Lakers sur le parquet des Raptors. Aucun respect pour le matos !

Le Batumico

Charlotte vs Portland. Les deux seules équipes dont Nicolas Batum a porté le maillot en NBA s’affrontaient cette nuit. James Borrego, le coach des Hornets, a voulu faire plaisir au Français, qu’il benche pourtant allègrement depuis le début de la saison, en le laissant se dégourdir les jambes comme lors du Paris Game (il faudra lui dire un jour que Batum n’est pas lancé dans un farewell tour et qu’il n’a que 31 ans…). Résultat, du Batum de la grande époque Blazers : 5 points, 5 passes, 5 rebonds et 5 interceptions en... 50 minutes puisque ce match s’est fini en double-prolongation sur un game winner de Damian Lillard.

Le Gourcuff

Rudy Gobert. Visiblement, il faudra encore un peu de temps pour que la relation entre le pivot du Jazz et ses camarades s’arrange. Cette nuit, pour leur deuxième match de suite contre San Antonio, les partenaires du Français l’ont royalement ignoré la plupart du temps alors qu’il était démarqué sous le panier. Un peu comme quand les joueurs de l’équipe de France de foot évitaient soigneusement de filer le ballon à Yoann Gourcuff pendant le Mondial 2010 en Afrique du Sud alors qu’il était numéro 10… Du coup, Rudy a fini avec 4 points et 29 rebonds, mais Utah a de nouveau perdu contre les Spurs.

C’est ballot pour le Jazz, parce que comme Gourcuff, Rudy en confiance ça fait quand même de sacrés dégâts…

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest