CQFR : Jimmy Butler réveille Miami, Dame et LaMelo magnifiques, L.A. tape Boston

CQFR : Jimmy Butler réveille Miami, Dame et LaMelo magnifiques, L.A. tape Boston

Voici ce qu'il fallait retenir des 8 matches de la nuit en NBA.

Shaï MamouPar Shaï Mamou  | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Article

Les résultats de la nuit en NBA

Blazers @ Bulls : 123-122
Bucks @ Hornets : 114-126
Rockets @ Pelicans : 126-112
Kings @ Heat : 104-105
Lakers @ Celtics : 96-95
Grizzlies @ Spurs : 129-112
Suns @ Mavs : 111-105
Pistons @ Warriors : 91-118

Damian Lillard, ce génie du money time

- Paul George trouve sans doute qu'il s'agit encore d'un "bad shot", mais qu'importe. Damian Lillard a encore prouvé qu'il était le joueur le plus foutrement clutch de toute la NBA la nuit dernière. Contre Chicago et alors que son équipe pétaient menée de deux points, le meneur de Portland a rentré un tir à 3 points bien taré au buzzer pour arracher la victoire. Absolument rien n'était réuni pour que cela se produise.

A 6 secondes du terme, Lillard a dû attendre que Gary Trent Jr remporte un entre-deux avec Zach LaVine (sur le papier, c'était mal barré..) et que la balle lui parvienne, non sans cafouillage. Malgré la présence et la défense de Lauri Markkanen, "Dame" a réussi à dégainer un fadeaway pas très académique et à faire mouche. Business as usual, pour parapher un match à 44 points et 9 passes à 15/26.

Damian Lillard CLUTCH : deux 3-points en 11 secondes pour faire gagner les Blazers

Le Clasico pour les Lakers, Kemba Walker dans le dur

- Les Lakers se rendaient chez l'ennemi historique Boston pour tenter de rebondir après deux défaites. Les champions en titre, qui ont récupéré Anthony Davis pour l'occasion, ont réussi leur mission, non sans mal. Menés de 7 points à l'entame du dernier quart-temps, les joueurs de Frank Vogel ont fermé la boutique dans le 4e, en ne concédant que 17 points à Boston. AD (27 pts, 14 rbds) et LeBron James (21 pts, 7 pds) ont fait le gros du boulot en attaque, mais L.A. doit une fière chandelle au Divin Chauve Alex Caruso !

Boston avait une opportunité en or de remporter le match après une interception de Kemba Walker sur Davis et 10 secondes à jouer au chrono. C'est là que Caruso en revenant comme un dératé, a gêné le Celtic et retardé considérablement le développement de l'attaque. Aucun vrai bon shoot n'a pu être pris et les Purple and Gold l'ont emporté d'un point.

- Kemba Walker a décidément du mal à revenir et à se montrer sous son meilleur visage. A côté du tandem des JayJay (30 pts pour Tatum, 29 pour Brown), l'ancien meneur de Charlotte a encore passé une soirée difficile : 4 points, 4 passes à 1/12. Si les Celtics veulent faire du bruit en playoffs, Walker doit absolument trouver le moyen de contribuer davantage.

- Marcus Smart n'a pas fini le match, blessé au mollet et contraint de passer une IRM dont on attend les résultats avec un peu d'anxiété à Bean Town.

Jimmy Butler is back !

- Après 10 matches d'absence à cause du Covid et de ses effets, Jimmy Butler a montré pourquoi sa présence était cruciale pour Miami. A domicile contre Sacramento, les Floridiens auraient sans doute connu une nouvelle déconvenue sans leur franchise player. Non seulement Butler a inscrit 30 points, mais c'est son panier à 42 secondes de la fin qui a fait basculer le Heat en tête pour lui éviter une 5e défaite de suite. On espère maintenant pour les finalistes 2020 et l'intérêt de la Conférence Est qu'ils vont être en mesure d'aller mettre leur grain de sel au classement.

LaMelo Ball, c'est très fort

- Dire que LaMelo Ball a saisi l'opportunité de briller après les pépins physiques de Terry Rozier est un euphémisme. Le rookie des Hornets a été tout simplement excellent et déterminant dans la victoire de son équipe sur le parquet de Milwaukee. LaMelo a battu son record de points (27) avec une superbe adresse (8/10), des passes (9, dont quelques jolis alley-oops) et 4 interceptions. Le run à 16-4 des Hornets sur les 6 dernières minutes du match a été directement orchestré par le dernier rejeton de la fratrie Ball, qui est clairement en train de marquer des points dans la course au titre de Rookie of the Year.

- Milwaukee vient quand même de prendre 28 pts par Lonzo (avec la défaite) et 27 pts par LaMelo (pour une défaite aussi). On conseille au prochain adversaire des Bucks de faire signer un 10-day contract à LiAngelo. Ou à LaVar, pour le fun...

Memphis et Houston ne s'arrêtent plus

- Les Memphis Grizzlies ont rejoué au basket après 12 jours de vacances forcées. Cet arrêt avait stoppé leur belle série de victoires et on se demandait s'ils ne seraient pas un peu rouillés au moment d'affronter les Spurs. Et bien... pas du tout ! Memphis a mis 129 points à San Antonio sans rencontrer d'énormes difficultés. Les Grizzlies ont shooté à 56% (Pop doit être ravi...) et 7 de leurs joueurs ont inscrit au moins 10 points, avec DeAnthony Melton (20 pts) et Ja Morant (19 pts, 11 pds) en éléments moteurs. Une sixième victoire de suite qui place Memphis au 5e rang de la Conférence Ouest. Une bien belle surprise !

- Le don de Ja Morant pour les finitions archi-compliquées n'a pas disparu pendant la quarantaine.

- Pas d'amélioration notable pour les Pelicans, défaits à domicile par Houston en prenant encore 126 points dans le cornet. C'est la 5e victoire de suite pour Houston en NBA, porté par Christian Wood (29 pts) et la paire Wall-Oladipo, qui apprend à se connaître et montre des signes intéressants de complémentarité.

Du côté de NOLA, JJ Redick était apte à jouer mais n'est pas du tout entré. Trade incoming ?

Dallas n'y arrive pas, les Warriors se moquent de McGruder

- Phoenix a joué son 4e match de suite sans Devin Booker, mais n'en a pas trop souffert contre Dallas cette nuit. Les Mavs sont dans le creux de la vague et n'ont pas trouvé de réponses aux problèmes apportés par Chris Paul, qui a inscrit 16 de ses 27 points dans le 4e quart-temps, et DeAndre Ayton notamment (18 pts, 17 rbds). Dallas comptait 15 points d'avance dans le 3e quart-temps avant de connaître un nouveau coup de pompe. Le seul talent de  Luka Doncic (29 pts, 8 rbds, 7 pds) n'est pas suffisant en ce moment pour combler les lacunes des Texans, 13e à l'Ouest après cette cinquième défaite de rang.

- Le match entre les Warriors et les Pistons, remporté par Golden State, n'a pas donné lieu à un grand spectacle. Le meilleur s'est passé hors terrain, avec un Klay Thompson survolté aux commentaires du match et un Draymond Green sans pitié, comme Klay d'ailleurs, avec Rodney McGruder, venu chercher des noises aux Warriors pendant et après le match. "Personne n'a peur de Rodney McGruder, je peux vous l'assurer. Il y a plein de gars durs dans la ligue ces derniers temps...", a lancé Green, après que Klay ait signalé que McGruder faisait "comme si c'était un bon joueur NBA alors qu'il allait sans doute bientôt sortir de la ligue".

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest