Kevin Durant était mieux entouré que LeBron

Kevin Durant a été étincelant mais il a surtout pu compter sur des coéquipiers bien inspirés. Serge Ibaka, Derek Fisher et Jeremy Lamb ont fait le boulot.

Antoine PimmelPar Antoine Pimmel | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Kevin Durant était mieux entouré que LeBron
D’une manière ou d’une autre, LeBron James et Kevin Durant vont toujours trouver une solution pour assurer leur rendement habituel en attaque. C’est encore plus le cas pour « KD » en l’absence de son coéquipier All-Star Russell Westbrook. Les grands joueurs doivent donc compter sur un casting de qualité pour les épauler. Depuis son arrivée à Miami, le « King » a justement les soldats idéaux à sa disposition, de Shane Battier à Ray Allen en passant par Chris Andersen, Mario Chalmers, Norris Cole et compagnie. Cette nuit, le rapport de force s’est inversé. Durant et James se sont livrés un duel épique mais la superstar du Thunder avait à ses côtés une force de frappe bien plus imposante.
« Nous n’avons pas de ‘supporting cast’, nous sommes tous pareils », déclarait le héros du soir en rendant hommage à ses coéquipiers.
Quatre hommes et quatre différentiels pour illustrer ce propos. Derek Fisher, 18 minutes de jeu, + 24. Jeremy Lamb, 34 minutes, + 21. Nick Collison, 13 minutes, + 17. Perry Jones III, 30 minutes, + 13.
« C’est une belle victoire d’équipe. Tout le monde a participé », s’enthousiasmait Scott Brooks, le coach du Thunder.
Effectivement, Oklahoma City repart avec une victoire prestigieuse de Miami. Alors que LeBron James et les siens ont pris l’habitude de dominer le Thunder lors de leurs sorties précédentes, Durant et sa bande se sont imposés sans contestation possible et sans Russell Westbrook ! La rencontre avait pourtant très mal débuté avec un 18-0 infligée par le Heat bien organisé. Ce n’est pas spécialement LeBron qui a creusé l’écart mais bien ses lieutenants. Chris Bosh (peut-on vraiment parler de lieutenant pour lui ?), Shane Battier et Mario Chalmers étaient dans le rythme et OKC buvait la tasse. Puis Derek Fisher a calmé tout ce joli monde avec des trois-points assez couillus, dont un avec la planche à 8 mètres du cercle.
« Derek nous a inspirés quand nous étions en train de laisser tomber », raconte le coach du Thunder. « Il a mis deux gros paniers à trois-points et tout le monde s’est donné à fond. »
Derek Fisher a effectivement sonné la révolte. Le papy fait de la résistance et prouve qu’il peut toujours être aussi précieux dans un match d’une telle intensité. Le quintuple champion NBA termine la rencontre avec 15 points et 5/5 derrière l’arc ! Jeremy Lamb a suivi le mouvement. Le jeune sophomore a prouvé qu’il avait les épaules assez solides pour supporter la pression. Sorti du banc, Lamb a inscrit 18 points avec quatre paniers primés supplémentaires pour Oklahoma. Les réservistes ont inscrits 10 de leurs 12 tentatives à trois-points... Pendant ce temps-là, Ray Allen était plutôt discret, tout comme Battier et Norris Cole. Enfin n'oublions pas non plus la super performance de Serge Ibaka (22 points). Le Thunder est donc revenu dans le match avant de prendre le large sous l’impulsion de ses remplaçants qui ont dominé ceux du Heat (39 points du banc contre 21 à Miami). Kevin Durant s’est simplement chargé de prendre le relais et d’achever la rencontre.
Afficher les commentaires (6)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest