[ITW] Donovan Mitchell : « Mon objectif cette saison : gagner le titre »

Shaï MamouPar Shaï Mamou Publié

On a pu discuter en compagnie d'autres médias avec Donovan Mitchell le week-en dernier, lors de son passage à Paris pour le Take On Summer Tour d'Adidas.

Alors, ce week-end à Paris ? Tu aurais cru te retrouver là il y a deux ans, quand tu as été drafté ? 
Donovan Mitchell : J'ai appelé mon coéquipier Rudy Gobert et je lui ai demandé ce qu'il y avait à faire ici. Je ne suis pas déçu. J'ai fait des restaurants, je me suis promené dans la ville. L'enthousiasme des gens est incroyable et je suis vraiment heureux d'être venu. Il y a deux ans, je n'aurais pas cru être là, voir des gens porter mes chaussures. C'est ce qui est fou. C'est une sensation incroyable et je ne veux pas tenir ça pour acquis. Avec ces choses-là, viennent bien plus de responsabilités. Je dois continuer d'élever mon niveau de jeu et de m'élever en tant que personne.

Comment tu analyses ta deuxième saison en NBA ? C'était un peu plus compliqué après ta première saison de haut niveau.
Donovan Mitchell : Ça m'a pris un peu de temps pour me mettre en route la saison dernière. Mais ça fait partie du processus de développement d'un joueur d'être capable d'apprendre et de construire. Je vais commencer ma troisième saison et j'ai le sentiment de mieux comprendre ce qui se passe sur le terrain et en dehors. Je dois continuer à m'améliorer. [...] L'ajustement entre ma première et ma deuxième saison a été le plus difficile. Passer du statut de joueur pas très connu à joueur important, c'est une différence énorme, il faut le gérer. Je dois m'y habituer. Avoir des difficultés en début de saison, ça m'a aidé d'un point de vue mental.

"Mon but, c'est que l'équipe devienne meilleure"

Tu t'es fixé des objectifs pour ta troisième saison ? On pense au All-Star Game ou à une récompense individuelle...
Donovan Mitchell : Mon but, c'est que l'équipe devienne meilleure. Bien sûr, le All-Star Game, les récompenses individuelles, c'est super. Mais le plus important c'est de gagner des matches. Quand tu gagnes, ces choses-là viennent d'elles-mêmes par la suite. Je ne vais pas débarquer dans cette saison en me disant, c'est cette année que je fais ça ou ça. Ma concentration est tournée vers l'objectif de gagner un titre. La Conférence Ouest est devenue beaucoup plus difficile, mais on est prêts pour ça. Mon objectif principal, c'est de gagner le titre. Ce n'est pas quelque chose à envisager sur le plan individuel, mais en tant qu'équipe.

Comment faire progresser cette équipe justement ?
Donovan Mitchell : Pour progresser, on doit se concentrer sur les choses qui nous ont permis d'en arriver là. On doit savoir qu'est ce qui fait de nous cette équipe : avoir le bon état d'esprit, être altruiste et faire les meilleurs choix de jeu.

Des recrues sont arrivées, notamment Mike Conley et Bojan Bogdanovic. Qu'est ce qu'ils vont apporter à l'équipe ?
DM : Je suis vraiment heureux qu'on ait pu prendre Mike Conley et Bojan Bogdanovic. Ce sont de vrais compétiteurs. Je pense d'ailleurs qu'ils sont tous les deux très sous-cotés. Il y a Mike et Bojan, mais on a aussi pris Jeff (Green) et Emmanuel (Mudiay). Grâce à ça, je pense qu'on a des prétentions très légitimes et qu'on arrivera à faire de grandes choses en nous concentrant sur nous-mêmes.

"Mike Conley n'a jamais pris une technique, ça veut dire quelque chose"

Pour toi en particulier, jouer avec Mike Conley va être intéressant...
DM : Mike va me rendre les choses plus faciles. C'est un gars qui sait aller au cercle, créer, donner des passes décisives, trouver les joueurs ouverts autour de lui. Je vais énormément apprendre de lui. Mike a une énorme personnalité. C'est génial de pouvoir le côtoyer pour grandir comme personne, comme leader. Il n'a jamais pris de faute technique dans toute sa carrière, ça veut quand même dire quelque chose. Je dois trouver le moyen de m'améliorer. Et pour ça, je vais pouvoir regarder Mike de près, comme de loin, et me dire, 'c'est comme ça qu'opère l'un des meilleurs guards de la NBA'.

Qu'est ce qui fait du Jazz une équipe spéciale à tes yeux ?
DM : Ce n'est pas qu'une question de joueurs, mais aussi d'organisation, de membres du staff... Je pense aussi qu'on a les meilleurs fans de toute la NBA. On a un vrai avantage lorsque l'on joue à domicile. On doit se rendre compte que c'est un atout et je m'en suis aperçu sur ces deux premières années dans la ligue.

C'est comment de jouer pour Quin Snyder ?
DM : Quin Snyder est une personne authentique. C'est un super coach, mais aussi un gars qui tient à ses joueurs. Il est extrêmement méticuleux, il se soucie du moindre détail. C'est ce qui le rend spécial. On arrive aux matches en étant préparés et en sachant exactement ce que l'on doit faire grâce à lui. En plus de ça, c'est un type super à côtoyer et très drôle. Il nous comprend. C'est ce que l'on appelle un "players coach".

"Dame, James, Steph, Kawhi... On est là pour les défier"

Tes objectifs sont élevés. Est-ce que tu penses que c'est réalisable quand on joue dans un petit marché ?
DM : Milwaukee est presque allé en Finales NBA, des équipes comme OKC avant aussi. Pour moi, c'est ce que tu fais qui compte. Petit marché ou gros marché, ce n'est pas important. On est là pour jouer. Après, on se sent sous-estimés en tant qu'équipe. C'est une sensation familière pour nous. A Utah, on a ce petit surplus de motivation qui nous fait avancer.

L'été a été mouvementé. Comment tu as vécu ça, toi qui savait que tu ne bougerais pas ?
DM : C'est la première fois pour moi qu'il y autant de changements dans la ligue. Chez nous, déjà, avec 7 nouveaux joueurs. J'ai regardé ça, évidemment, parce que c'est important de comprendre ce qu'il se passe. En tant que compétiteur, tu dois regarder qui sont les adversaires que tu vas affronter. Dame, James, Steph, Kawhi... On est là pour les défier. L'Ouest va être dur, mais on doit rester nous-mêmes.