Le Heat arrache un Game 7 après prolongation

Le Miami Heat a sauvé sa peau de justesse cette nuit, après avoir battu San Antonio en prolongation dans le game 6. Les Spurs peuvent avoir des regrets.

Shaï MamouPar Shaï Mamou  | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Article
Le Heat arrache un Game 7 après prolongation
Finales NBA - Game 6 : Miami Heat 103-100 San Antonio Spurs Dire que certains "fans" du Heat avaient quitté la salle dans le money time. Dire que les organisateurs avaient commencé à disposer les festivités sur le parquet de l'American Airlines Arena. Dire que Kawhi Leonard aurait sans doute offert le titre aux Spurs s'il n'avait pas manqué le premier de ses deux lancers à 20 secondes du terme. Dire que Danny Green a regardé Ray Allen, la légende qu'il a osé dépasser lors du match précédent, planter LE 3 pts pour arracher la prolongation à 5 secondes de la fin... Ce game 6 des Finales NBA s'est joué sur des détails a priori infimes qui transforment les matches communs en rencontres de légende.
"C'est de loin un des meilleurs matches auxquels j'ai participé", déclarait LeBron James. "Les hauts et les bas, le retour, les émotions, les bonnes et les mauvaises tout au long du match. Participer à quelque chose comme ça, ce sont vraiment des émotions qu'il sera impossible à reproduire une fois que vous aurez quitté le jeu."
[caption id="attachment_117126" align="alignright" width="300"] Sans son bandeau, LeBron James retrouve son mojo dans le money time du Game 6 des Finales NBA.[/caption] Longtemps, les Spurs ont cru pouvoir fêter leur 5e titre de champion en Floride. Comment aurait-il pu en être autrement alors que Tim Duncan a livré, l'espace d'une mi-temps, l'une des prestations les plus dantesques de sa carrière avec 30 pts et 17 rbds ? Alors que Kawhi Leonard, au-delà de toute considération statistique, a encore été époustouflant, et, surtout, que LeBron James a tremblé et craqué malgré des chiffres démentiels au final (32 pts, 11 pds, 10 rbds) par la faute, entre autres, de Boris Diaw... Le King, ressuscité dans le 4e quart-temps (après la perte de son bandeau diront les superstitieux) comme son équipe, n'a pas lâché malgré une spirale terrible. Et que dire de Chris Bosh, critiqué avant le match, pendant (et sans doute après par ses haters les plus acharnés) ? Décevant offensivement, l'intérieur du Heat a pourtant été décisif. C'est lui qui, en captant un rebond compliqué, a permis à Ray Allen de dégaîner dans le coin à 5 secondes du buzzer pour disputer l'overtime. C'est lui, également, qui a sorti deux contres cruciaux durant la prolongation sur Tony Parker, que l'on a cru clutch après un match très poussif, et Danny Green. Et que dire de Ray Allen et de ce shoot...
"J'ai rentré beaucoup de shoots dans ma carrière", expliquait Ray Allen. "Mais celui-ci, vous savez, il va être classé très haut dans mon ranking (des plus beaux), à cause de son importance. C'est un shoot dont je vais me souvenir longtemps."   "C'est la raison pour laquelle nous le voulions avec nous, pour des matches comme celui là", ajoutait LeBron James. "Ray peut être à 0 sur 99 dans un match, mais s'il est ouvert, ça va rentrer. On l'a déjà vu faire."
Ne boudons pas notre plaisir. Si les Spurs ont eu l'occasion de plier les débats cette nuit, ces Finales NBA méritaient bien un game 7. Rarement, depuis la fin de l'âge d'or de la NBA old school, une opposition aura été aussi intense et disputée, avec des joueurs capables d'évoluer à un tel niveau. Sans doute pas de quoi émouvoir Gregg Popovich, dont le visage affichait tout sauf de l'enthousiasme au coup de sifflet final, à l'idée de disputer un match à mort jeudi...

Les vidéos

  [youtube hd="1"]http://www.youtube.com/watch?v=fXAAFmFUOeM[/youtube]  

Le boxscore

SAN ANTONIO SPURS (58-24)
FIELD GOALSREBOUNDS
POS MIN FGM-A 3PM-A FTM-A +/- OFF DEF TOT AST PF ST TO BS BA PTS
K. Leonard F-G 45:48 9-14 1-3 3-4 +11 2 9 11 0 3 3 0 0 0 22
M. Ginobili G 34:41 2-5 1-3 4-6 -21 1 3 4 3 4 1 8 0 0 9
T. Duncan F 44:26 13-21 0-0 4-5 +16 5 12 17 0 2 1 2 0 2 30
D. Green G-F 41:29 1-7 1-5 0-0 -12 2 2 4 0 4 1 1 2 1 3
T. Parker G 42:39 6-23 1-3 6-7 +8 1 2 3 8 1 2 0 0 2 19
G. Neal 24:15 2-7 1-3 0-0 -5 0 1 1 0 2 0 1 0 1 5
B. Diaw 23:18 2-6 0-1 3-4 +1 1 3 4 2 2 0 0 0 0 7
T. Splitter 08:13 2-2 0-0 1-2 -13 0 1 1 0 3 0 1 0 0 5
M. Bonner 00:10 0-0 0-0 0-0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
D. Blair DNP - COACH'S DECISION
N. De Colo DNP - COACH'S DECISION
C. Joseph DNP - COACH'S DECISION
T. McGrady DNP - COACH'S DECISION
Totals 265 37-85 5-18 21-28 12 33 45 13 21 8 13 2 6 100
43.5% 27.8% 75.0% TEAM REBS: 13 TOTAL TO: 15
MIAMI HEAT (66-16)
FIELD GOALSREBOUNDS
POS MIN FGM-A 3PM-A FTM-A +/- OFF DEF TOT AST PF ST TO BS BA PTS
L. James F 49:46 11-26 1-5 9-12 -1 4 6 10 11 3 3 6 1 1 32
M. Miller G 29:34 3-4 2-2 0-0 +15 1 6 7 2 5 0 0 1 0 8
C. Bosh C-F 38:31 5-12 0-0 0-1 -3 3 8 11 2 0 3 1 2 1 10
D. Wade G 36:36 6-15 0-0 2-2 -15 2 2 4 4 4 0 3 2 0 14
M. Chalmers G 42:53 7-11 4-5 2-2 +13 0 4 4 2 2 0 3 0 0 20
R. Allen 40:46 3-8 1-3 2-2 +4 0 1 1 2 5 1 2 0 0 9
S. Battier 12:34 3-4 3-4 0-0 -2 1 0 1 0 3 0 0 0 0 9
C. Andersen 14:20 0-1 0-0 1-2 +4 1 3 4 0 4 3 0 0 0 1
J. Anthony DNP - COACH'S DECISION
N. Cole DNP - COACH'S DECISION
U. Haslem DNP - COACH'S DECISION
J. Jones DNP - COACH'S DECISION
R. Lewis DNP - COACH'S DECISION
Totals 265 38-81 11-19 16-21 12 30 42 23 26 10 15 6 2 103
46.9% 57.9% 76.2% TEAM REBS: 3 TOTAL TO: 15

ANALYSE

LeBron James : « Le plus grand match auquel j’ai participé »

LeBron James a encore livré une prestation digne des plus grands champions cette nuit. Le King continue de porter le Heat vers les sommets. C’est dans les grands matches que l’on reconnaît les grands champions. Avec 3/12 aux tirs après trois QT, LeBron James a bien failli manquer la marche dans son chemin vers la gloire. Lire la suite

Ginobili : « Je ne sais pas comment on va s’en remettre »

Manu Ginobili était abattu en conférence de presse. Peu inspiré en fin de match, l’Argentin est conscient que son équipe était proche d’un nouveau titre. Manu Ginobili est dans tous ses états depuis le début de cette finale NBA. El Manu a traversé tous les sentiments possibles depuis deux semaines. C’est bien la tristesse et le chaos qui régnait dans l’esprit de l’Argentin à l’issue de la rencontre. Lire la suite

Le coaching de Pop a-t-il coûté le match aux Spurs ?

Certains choix en fin de match de Gregg Popovich ne se sont pas avérés payant. Faut-il pour autant considérer que son coaching est une des raisons de la défaite ? A 28 secondes de la fin du temps réglementaire, les San Antonio Spurs menaient 94-89. Ils n’ont pas pu empêcher le Heat d’arracher l’overtime. En prolongation, ils étaient menées d’un petit point à 8 secondes du buzzer et avaient la balle de match en main. Là encore, ils n’ont pas réussi à prendre ce Game 6. Pas étonnant donc, dans un match 6 de cette importance que le déroulement de ces instants décisifs soit décortiqué par les observateurs. Mais le plus gros sujet de débat, des forums aux plateaux télé, en passant par les bistrots, pourrait être le coaching de Gregg Popovich dans ces instants-clés. Lire la suite

Chris Bosh en mode sauveur

Largement critiqué pour son niveau de jeu, Chris Bosh a répondu présent quand ça comptait et a peut-être bien sauvé la saison du Miami Heat. 10 pts, 11 rbds, 3 steals et 2 ctres : s’il y a du mieux au rebond, c’est quand même loin des standards que devrait aligner un joueur payé plus de 17 millions cette saison. Lire la suite

Ray Allen : « Un shoot dont je me souviendrai longtemps »

Ray Allen a écrit une nouvelle ligne de sa légende en inscrivant l’un des shoots les plus importants de la finale NBA cette nuit. Ray Allen a donné de nouvelles raisons cette nuit de penser qu’il a bien fait de rejoindre le Miami Heat l’été dernier. Le vétéran avait osé comettre le crime de passer de la Green-team au nouveau rival floridien. Lire la suite

TP : la défaite la plus difficile de sa carrière

Comme toute l’équipe des Spurs, Tony Parker était abasourdi par cette terrible défaite, la plus difficile à encaisser de toute sa carrière. Alors que les San Antonio Spurs menaient de 5 points à 28 secondes du buzzer, quelques lancés manqués, des écrans de retard un peu trop mous et deux gros shoots de LeBron James puis deRay Allen auront eu raison de la bonne partie réalisée par les Texans pendant 40 minutes. Lire la suite

Polémique : la faute non sifflée sur Manu Ginobili

Cette action de Manu Ginobili en toute fin de prolongation risque de faire couler beaucoup d’encre… Il reste 7 secondes à jouer. 101-100 pour Miami. Wade vient de rater son shoot. Manu Ginobili a la balle en main. Face à lui, Ray Allen, le héros de la fin de match qui a arraché la prolongation sur un magnifique shoot dans le corner. Lire la suite

Chalmers : l’homme des gros matches

Mario Chalmers a confirmé dans le match 6 qu’il sortait des gros matches chaque fois que son équipe était dos au mur. Le meneur de jeu du Miami Heat est loin d’être un monstre de régularité, comme en témoigne ses trois matches en demi-teinte à l’AT&T Center, suite à ses 19 points dans le match 2. Mais ce qui est certain, c’est que Mario Chalmers sait répondre présent aux moments où son équipe a le plus besoin de lui. Son game 2, où le Heat était dos au mur pour éviter d’être mené 2-0, son match à 25 points lors des finales face à OKC, la saison dernière, ou encore son panier à 3-points pour arracher la prolongation en finale NCAA 2008 sont là pour en témoigner. Désormais, il faudra ajouter le match 6 des finales NBA 2013 à cette liste de performances marquantes de la part de Super Mario. Lire la suite  

Les fans du Heat quittent la salle avant la fin du match…

De nombreux fans du Miami Heat ont préféré quitter la salle à 30 secondes de la fin de la rencontre afin d’éviter le trafic dans les rues… A Miami, on ne plaisante pas avec le trafic. Soir de match oblige, les avenues longeant l’American Airlines Arena sont bouchées de partout après la rencontre. Or, les fans du Heat ne sont pas le genre à vouloir rester enfermés dans leur voiture en attendant que la circulation reprenne normalement. Lire la suite  

Le live du Game 6

1er Quart-Temps: Déjà du rythme !

Les 5 de départ: Chalmers - Wade - Miller - James - Bosh VS Parker - Ginobili - Green - Leonard - Duncan. - C'est parti fort ! Les deux teams ne ratent rien ou presque. Le Heat veut prouver qu'en Floride on sait aussi shooter derrière l'arc de cercle, du coup Miller et Chalmers allument sec. En face, on répond par Leonard, omniprésent et suffisamment stoc' pour résister à la charge de LeBron, puis pour trouver une position ouverte à 3 pts lui aussi. Duncan n'est pas en reste et s'offre un premier tomar sur Bosh. D-Wade se cogne le genou gauche sur Manu Ginobili, l'AA Arena s'inquiète, premier temps mort et égalité parfaite (14-14). - DINGUE ! Dwyane Wade a l'air remis et dunke en bout de bras sur Duncan. Mais dans la foulée, Kawhiiiiiii Leonard réussit le DUNK DES FINALES en postérisant lourdement le malheureux Mike Miller. Quel potentiel chez ce joueur capable de TOUT faire sur un terrain de basket. Boris Diaw se charge à nouveau du cas James et démarre par un panier habile aux dépens du King. Duncan est déjà à 6/6 et fait voir du pays à Chris Bosh. Le Heat se reprend grâce à la bonne entrée de Shane Battier et à la fluidité de son jeu (24-24). - Danny Green loupe un shoot exter (oui, tout est possible) et c'est sanctionné par Chalmers, bien en jambes cette nuit, qui donne 2 pts d'avance à Miami à la fin de ce 1er quart-temps (27-25). Juste avant le buzzer, Diaw scotche James, tout étonné de se retrouver sur les fesses. Le spectacle est là !  

2e Quart-Temps: Duncan est MONSTRUEUX

- C'est reparti à 200 à l'heure. Le Birdman amène toute son énergie et contamine ses partenaires. En l'absence de James, Wade s'occupe de tout et rappelle qui est Raoul avec un magnifique move. Sinon, Danny Green plante son 26e tir primé des Finales (32-28). Un peu jaloux, Gary Neal sort un shoot arc en ciel en fin de possession, mais est calmé par Mario Chalmers, inarrêtable et déjà à 14 pts, pour un duel au scoring avec Tim Duncan, encore plus formidable (16 pts à 8/8). Timmy est en mission ! (40-37). - El Manu n'est pas dedans après son game 5 formidable, l'Argentin manque de précision dans ses passes et tente peu. Déjà 3 fautes pour le Birdman, volontaire mais pas assez pour empêcher Duncan de scorer. 21 pts sur les 42 des Spurs ! Le Heat est toujours devant mais la dynamique semble en faveur de San Antonio. (44-42). TIM DUNCAN EST SURPUISSANT ! Miami finit très mal cette mi-temps et sur une passe délicisieuse de Boris Diaw, le mythique intérieur des Spurs atteint les 25 pts. Diaw, phénoménal, fait la nique à la défense laxiste du Heat, avant que Leonard ne boucle ce rush texan à 1.3 sec du buzzer. + 6 pour SA à la pause ! (44-50).  

3e Quart-Temps: Miami déjoue et prend du retard

- Dwyane Wade est resté au vestiaire ! Une absence qui ne sent pas bon du tout pour le Heat. Gino se sent pousser des ailes et prend d'entrée un shoot à 3 pts payant. LeBron n'est pas en confiance et ne cède pas à la pression du public qui réclame des shoots. La star du Heat préfère servir Chalmers, bien plus chaud (50-55). Ca va mieux pour Miami, qui met de l'intensité et provoque beaucoup de fautes. D-Wade est de retour. - Tony Parker est en échec (2/9) et le Heat est de retour grâce à Wade et Miller (56-57). LE REVEIL DE TP ! Maladroit depuis le début du match, le Français drive au sein d'une raquette blindée mais réussit un tir en déséqulibre improbable avec la faute. Le retour de Diaw sur le parquet a donné un second souffle à San Antonio (56-62). - En sortie de temps mort, Kawhi Leonard vient gratter un ballon et réussit le "and one" en contre-attaque. Le Sophomore des Spurs est époustouflant.  Dans la foulée, LeBron prend un shoot à 3 pts, raté. Derrière, sanction immédiate: Duncan réussit lui aussi le "and one" et SA prend 12 pts d'avance à 4 minutes de la fin du 3e QT (56-68). Wade ne fuit pas ses responsabilités, au contraire de Bosh et James, loin de leur meilleur niveau... 10 pts d'avance pour les Spurs à l'entame du 3e QT (65-75).  

Quatrième Quart-Temps: LeBron et TP se réveillent, Allen arrache l'overtime !

- Chalmers (20 pts) ne renonce pas et rentre à 3 pts.  Un panier qui encourage James, enfin efficace pour ramener le Heat à 7 pts. MIKE MILLER SCORE FROM DOWNTOWN AVEC UNE SEULE CHAUSSURE ! Pas contrarié par la perte de sa basket gauche, le shooteur floridien profite du sommeil de la défense des Spurs pour ramener Miami à 4 pts (73-77). LeBron a paumé son bandeau mais s'arrache pour scorer dans la raquette. Le match se tend et rien n'est joué ! (79-82) - LEBROOOOON JAMES ! Le Heat ressuscite grâce au contre du King sur Duncan et à sa réussite sur la contre-attaque. Miami repasse devant, les Spurs sont à l'agonie ! (84-82). Cette fois, même Diaw ne peut arrêter James, le franchise player floridien a retrouvé toute sa confiance. A contrario, Duncan a disparu de la circulation, même si son match restera statistiquement énorme (30 pts et 16 rbds pour l'instant). - Ginobili retrouve un peu de jambes pour ramener les Spurs à un point. TOOOONNNY PARKER ! INCROYABLE ! Le Français comble le retard d'un shoot à 3 pts lointain en fin de possession, et replante un panier sur l'attaque suivante, dingue ! Une minute à jouer ! (89-91)  Et LeBron James craque en perdant un ballon à 37 secondes ! Ginobili est séché et transforme les deux lancers, +4, le titre se rapproche ! - LEBRON FORCE ENCORE ! Dans une position compliquée, le King se loupe et Ginobili repart en contre et est envoyé sur la ligne. 1/2 pour l'Argentin. +5 à 28 secondes de la fin (89-94). La fin de match est dingue, LeBron tape une brique à 3 pts avant de voir le cuir lui revenir dessus et de réussir cette fois from downtown ! + 2 pour les Spurs, reste 20 secondes. Leonard met un seul de ses deux lancers, dernière attaque pour le Heat. - RAY ALLEN EST MAGIQUE ! IMMORTEL ! Après un 3 pts raté de LeBron, Jesus réussit un panier fou dans le coin from downtown pour égaliser ! Les Spurs ont 5 secondes pour éviter la prolongation ! TP fonce depuis sa moitié de terrain mais ne parvient pas à trouver le panier. PROLONGATION !  

Prolongation: Le Heat arrache le game 7

- Kawhi Leonard est bien entré dans cette prolong' avec deux belles finitions de près. Les deux équipes sont crevées mais ça se bagarre toujours, quel spectacle ! Wade et LeBron combinent bien et Miami reprend un point d'avance avec 1mn18 seulement à jouer (101-100). - LeBron manque l'occasion de faire le break et Leonard arrache un rebond peut-être salvateur pour San Antonio à moins d'une minute de la sirène. TP prend un shoot à mi-distance mais est contré par Chris Bosh ! 30 secondes à jouer et balle pour le Heat. Shoot raté, Ginobili ne se voit pas accorder de faute en contre. Ray Allen donne 3 pts d'avance au Heat sur la ligne, SA n'a plus que 2 secondes pour arracher une seconde prolongation... Green est trouvé en urgence mais BOSH CONTRE ENCORE ! On aura droit à un match 7 !
Afficher les commentaires (394)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest