Giannis Antetokounmpo et Khris Middleton doivent-ils jouer plus longtemps ?

Mike Budenholzer limite constamment le temps de jeu de ses stars Giannis Antetokounmpo et Khris Middleton en playoffs.

Antoine PimmelPar Antoine Pimmel | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Giannis Antetokounmpo et Khris Middleton doivent-ils jouer plus longtemps ?

35 minutes pour Giannis Antetokounmpo. 36 pour Khris Middleton. Un temps de jeu de saison régulière. Sauf que là, ce sont les playoffs. Et il y a urgence pour les Milwaukee Bucks. Avant le match d’hier, ils étaient dans une situation inconfortable. Menés 2-0. Avec l’interdiction, ou presque de perdre. Typiquement le moment où les All-Stars doivent s’arracher pour sauver la saison. Encore battus par le Miami Heat (100-115) cette nuit, les voilà maintenant à 3-0. Ou plutôt 0-3. Au bord du gouffre. Et une petite phrase pas anodine du MVP grec à l’issue de la rencontre.

« Je me sens très bien. Je pourrais jouer plus. »

Le journaliste lui demandait surtout comment il se sentait après s’être fait mal à la cheville en cours de jeu. Mais le « Greek Freak » assure qu’il est en forme. On comprend qu’il refuse d’être ménagé. Et peut-être même… qu’il en a marre d’être ménagé. Son coach, Mike Budenholzer, continue pourtant de limiter les minutes de ses meilleurs joueurs. Il justifie même sa stratégie.

« Un match dure 48 minutes. Il faut être bon sur les 12 dernières. Je pense qu’il rester frais pour être compétitifs. C’est du très haut niveau. Si vous jouez aussi dur que ces gars-là en playoffs, 35-36 minutes c’est la limite. »

Ironiquement, c’est justement dans ces douze dernières minutes que les Bucks ont été massacrés à la hache par le Heat. Un 13-40 subi de plein fouet qui a propulsé Miami vers un nouveau succès. Alors, même en restant frais, Giannis Antetokounmpo et ses compagnons ont été balayés en fin de rencontre. Alors qu’ils comptaient jusqu’à 14 points d’avance. C’est à se demander si la gestion de Budenholzer fonctionne réellement.

CQFR : Miami pousse Milwaukee au bord du gouffre, Houston impressionne !

Après, les meilleurs joueurs du Heat n’ont pas passé plus de temps sur le parquet. 35 minutes pour Jimmy Butler. 36 pour Goran Dragic et Bam Adebayo. En revanche, ils ont été plus efficaces quand ça comptait vraiment, dans le money time. Que ce soit sur 20, 30 ou 40 minutes, les stars des Bucks vont devoir tout donner lors du prochain match. Histoire de ne pas finir sur un sweep.

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest