Gregg Popovich a été à deux doigts de faire l’impasse sur la bulle, mais…

A 71 ans, le coach des San Antonio Spurs Gregg Popovich est "une personne à risque" face au Covid-19. Alors forcément, il s'est posé des questions.

BasketSessionPar BasketSession  | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Gregg Popovich a été à deux doigts de faire l’impasse sur la bulle, mais…

Cette fin de saison a été proche de s'effectuer sans Gregg Popovich. A 71 ans, l'entraîneur des San Antonio Spurs se retrouve considéré comme "une personne à risque" face au Covid-19. A cause de son âge, le coach de la franchise texane s'est posé de nombreuses questions. Mais finalement, à force de discuter avec les dirigeants de la NBA et de s'informer sur la situation, il a pris la décision, avec l'accord du staff médical, de se rendre à Disney pour la reprise de la compétition.

"J'ai parlé avec beaucoup de gens. J'ai parlé avec le boss Adam Silver, et vous pouvez rapidement comprendre ce que lui et son staff ont dû traverser pour mettre cette bulle en place.

Honnêtement, je crois, et je suis pas seulement un soldat loyal à la NBA, que j'ai déjà été très critique quand je trouvais que c'était nécessaire, mais là, je ne sais pas où nous pourrions être plus en sécurité qu'actuellement. Nous ne sommes pas autant gâtés qu'habituellement, qu'avant le Covid car nous étions plutôt gâtes. Donc ce n'est plus le cas, mais c'est bon pour nous tous", a commenté Gregg Popovich face à la presse.

La tirade puissante de Gregg Popovich contre le racisme

Et pourtant, malgré ce discours, la légende des Spurs a été vraiment à deux doigts de faire l'impasse.

"Surtout à 71 ans, je me dis demandé : 'est-ce que j'ai vraiment envie de passer beaucoup de mon temps ici ? A faire ça ? Sous ses circonstances ? Ces derniers jours, j'ai eu le sentiment d'être de retour à mes premières années au camp de la Air Force.

D'un point de vue intellectuel et médial, je ne devrais probablement pas dire ça, mais je suis plus en sécurité ici - si la bulle fonctionne - qu'au Texas. C'est une certitude", a-t-il continué.

Finalement bien présent à Orlando, Popovich va tenter de qualifier les Spurs pour les Playoffs. Mais en plus de l'intérêt sportif, le coach veut s'engager pour lutter contre les inégalités sociales. Toujours très actif sur ce sujet, il souhaite vraiment participer aux initiatives lancées par la NBA.

"Depuis que la décision de reprendre a été prise, avec les circonstances actuelles et toutes les précautions, il s'agit d'une grande opportunité de placer les inégalités sociales au cœur des débats. Les gens vont profiter des matches, des qualités athlétiques, des défaites, des victoires et de l'excitation, mais la ligue veut surtout envoyer un message d'équité.

Et surtout aucune injustice pour personne, les gens doivent penser à ça tous les jours. Peu importe qu'un coach ou un joueur parle, il faut garder cette direction. Et la Ligue peut être un excellent moyen de communication pour ça", a-t-il souligné.

Autant dire que Gregg Popovich compte bien se faire entendre dans cette bulle.

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest