Du coeur et du culot, la performance historique de Jimmy Butler

Du coeur et du culot, la performance historique de Jimmy Butler

Auteur de 40 points, 11 rebonds et 13 passes, Jimmy Butler a mené le Heat à une superbe victoire contre les Lakers cette nuit.

Antoine PimmelPar Antoine Pimmel | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Focus

« Ton équipe est dans la merde. » Sans le savoir, LeBron James a peut-être provoqué le mauvais guerrier hier soir. Taquin, le King glissait ces quelques mots à Jimmy Butler à la fin du premier quart temps. Les Los Angeles Lakers venaient de remonter un déficit de 13 points – comme lors du Game 1 – pour recoller à trois petites longueurs. Une manière de prévenir que la machine se mettait en route et que le rouleau compresseur n’allait peut-être pas tarder à écraser le Miami Heat pour la troisième fois d’affilée depuis le début des finales NBA 2020.

Bien plus tard dans la soirée, l’arrière All-Star de South Beach renvoyait la pareille à son aîné. Avec exactement les mêmes mots : « ton équipe est dans la merde. » Très clairement. Suite à un passage colossal, avec notamment 8 points inscrits à lui tout seul en moins de deux minutes pour répondre aux assauts de ses adversaires, Jimmy « Buckets » offrait neuf points d’avance aux siens (109-100) à une minute du buzzer.

CQFR : Jimmy Butler est un extraterrestre, Anthony Davis fantomatique

Alors que s’est-il passé entre temps ? Tout simplement l’une des plus belles performances de l’Histoire des finales NBA. Et non, ce n’est pas un terme employé à la légère à 7 heures du matin après une nuit très courte. Pas le coup de l’émotion. Les faits et les chiffres le prouvent : ce que Jimmy Butler nous sort sur ce Game 3, c’est quasiment du jamais vu.

40 points, 11 rebonds et 13 passes. Un triple-double monstrueux. Il devient le troisième joueur à claquer pareil performance à ce niveau de compétition. Ce que seuls Jerry West et… LeBron James avaient réussi avant lui. Même le natif d’Akron ou encore Dwyane Wade ou Shaquille O’Neal, légendes du Heat, n’ont pas sorti une performance aussi spectaculaire en finales.

La performance historique de Jimmy Butler en vidéo

Miami peut remercier sa superstar. Cette victoire réduit l’écart à 2-1. Elle relance peut-être la série. Ou pas d’ailleurs. Dans le pire des scénarios – une montée en puissance de Los Angeles aux deux prochains matches – l’honneur est sauf. Gagner une rencontre semblait déjà très compliquée. Encore plus avec les forfaits de Bam Adebayo et Goran Dragic, encore une fois absents cette nuit. Ils laissent un Butler seul maître à bord.

Un peu moins de puissance collective, certes, mais plus de ballons pour le boss. Agressif, inspiré et altruiste, il régalait ses partenaires. Les Kelly Olynyk (17 points), les Tyler Herro (17) ou même un Duncan Robinson enfin dedans (13).

40 points, c’est autant que LeBron James et Anthony Davis en cumulé sur ce Game 3. Une nécessité pour Miami. La seule solution pour l’emporter. Jimmy Butler s’est multiplié, tout en répondant à toutes les tentatives de comebacks des Lakers. Sans jamais baisser les bras. Même quand les Floridiens gaspillaient donc 13 points d’avance dans le premier quart temps. Ou 12 dans le deuxième. Voire 14 puis à nouveau 12 dans le troisième.

Nombreuses sont les équipes qui auraient abandonné. Pas le Heat. Pas Butler. Comme un symbole, il égalisait à 91 partout juste après que Rajon Rondo ait redonné l’avantage à L.A. Puis une passe décisive pour un panier à trois-points de Kelly Olynyk.

Un récital dans le money time. Une prestation XXL. Historique. Et surtout une promesse : celle qu’il ne lâchera rien. Jusqu’au bout. Jusqu’à la dernières secondes de ces finales NBA.

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest