Jimmy Butler, le guerrier du Heat qui ne rend jamais les armes

Jimmy Butler, le guerrier du Heat qui ne rend jamais les armes

Malgré les difficultés du Miami Heat, l'arrière Jimmy Butler ne lâche absolument rien face aux Los Angeles Lakers sur ces Finales NBA.

BasketSessionPar BasketSession  | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Focus

Le Miami Heat se retrouve dans une situation compliquée. Diminuée en raison des absences de Goran Dragic et Bam Adebayo, blessés, la franchise floridienne s'est inclinée face aux Los Angeles Lakers (114-124) sur le Game 2 des Finales NBA. Désormais mené 0-2 sur cette série, le Heat est clairement dos au mur. Dans cette période compliquée, cette équipe peut tout de même se reposer sur un homme : Jimmy Butler.

Pourtant victime d'une vilaine entorse sur le Game 1, l'arrière a bel et bien tenu sa place sur ce match. En serrant les dents, il a été encore une fois exemplaire dans son attitude. Et surtout sans Dragic et Adebayo, l'ancien des Chicago Bulls s'est véritablement démené pour tenter de rivaliser avec les Angelenos. Finalement, la star de 31 ans a compilé 25 points, 13 passes décisives et 8 rebonds. Une copie XXL... mais insuffisante. Trop esseulé, il n'a pas été en mesure de réaliser un miracle. Malgré tout, il a encore démontré une force de caractère exceptionnelle.

Jimmy Butler, un patron exceptionnel

En effet, sur ce match 2, Butler a été ainsi impliqué sur 57 des 114 points marqués par son équipe. Très rapidement, vous pouvez donc comprendre qu'il a été ainsi sur 50% des points inscrits par sa franchise. C'est énorme. Son record en Playoffs dans sa carrière. Et cela démontre de sa capacité à prendre le jeu à son compte. Depuis le début des Playoffs - et même de la saison -, Butler n'a jamais rien forcé dans son jeu. Il l'a toujours répété : il se moque de ses statistiques et cherche uniquement la victoire. La nuit dernière, son comportement a démontré qu'il était bien honnête dans son discours. Car quand il le veut, il peut tout faire sur un terrain. Sa copie XXL l'a prouvé. Sans Adebayo et Dragic, il devait faire des différences sur le plan individuel. Et malgré une cheville touchée, il a été à la hauteur.

"Nous avons besoin de lui pour faire des choses incroyables pour nous. Comme il l'a fait toute l'année, sur l'intégralité des Playoffs. Peu importe ce qu'il se passe, nous devons répondre présents pour l'aider.

Il ne peut bien évidemment pas tout faire tout seul, donc nous devons en faire plus. Mais lui, il fait toujours ce qu'il faut", a analysé Kelly Olynyk face à la presse.

Bam Adebayo déterminé à faire son retour pour le Game 3

Et sur cette rencontre, Jimmy Butler a justement "tout fait". Peut-être même un peu trop avec une réussite mitigée (7/17 aux tirs). Mais il n'avait pas le choix. Pour avoir une petite chance de renverser les Lakers, il devait sortir le grand jeu. Mais même avec cette belle performance, les Angelenos étaient trop forts.

Le combat continue !

De quoi décourager Butler ? Bien sûr que non ! Avec sa très forte personnalité, il n'a bien évidemment pas l'intention de lâcher. Et avec lui, on sent bien qu'il ne s'agit pas d'un discours de façade. Il n'est pas question de rendre les armes face aux Lakers. Il n'est pas question de faire de la figuration ou de simplement viser de "sauver l'honneur". Non. Malgré la situation très compliquée, le patron du Heat n'a qu'une obsession en tête : le titre NBA. Même à 0-2, il continue de marteler un discours ambitieux. Auprès de ses partenaires, mais aussi devant les médias.

"Nous n'allons jamais abandonner. Nous allons nous battre jusqu'au bout. Ce n'est absolument terminé. Nous sommes simplement à 0-2, nous devons réaliser une performance spéciale.

Nous sommes capables de le faire. Je ne voudrais pas me retrouver dans la bataille avec d'autres gars que les nôtres. Nous avons une confiance absolue en nous.

Pour battre ces mecs, nous devons jouer quasiment à la perfection. Nous n'avons pas été en mesure de le faire jusqu'à maintenant. Et si nous ne parvenons pas à le faire très bientôt, ça ne va pas être beau", a prévenu Jimmy Butler.

Un message presque attendu de la part d'un compétiteur comme Jimmy Butler. Et il est logique d'avoir encore des ambitions en Finales NBA à "seulement" 0-2. Malgré tout, le Heat pourrait se sentir impuissant face à la puissance des Lakers. Surtout avec des problèmes physiques pour les trois joueurs majeurs. Mais ce n'est pas le style de la maison de baisser les bras.

"On s'en balance complétement de l'avis des gens. On fera ce qu’il faut pour gagner. C'est aussi simple que ça", a lancé le coach Erik Spoelstra.

Et avec Jimmy Butler comme général, Miami compte bien mener cette bataille jusqu'à la dernière seconde.

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest