La fête est finie pour Zion et les Pelicans

En s'inclinant face aux Spurs, les New Orleans Pelicans ont mis un terme à leurs espoirs de disputer les playoffs malgré un calendrier abordable

N.SPar N.S | Publié  | BasketSession.com / NEWS
La fête est finie pour Zion et les Pelicans

C'était la belle cote de cette saison. Avec les joueurs récupérés contre Anthony Davis, la Draft de Zion Williamson, et les signatures de JJ Redick et Derrick Favors, les Pelicans avaient du matos pour accrocher les playoffs. Finalement, c'est presque une déception de les voir rester à quai. Car oui, NOLA ne verra pas la post-season. Cette quatrième défaite dans la bulle, la seconde face à un concurrent direct, a anéanti tout espoir de qualif'. Mérité tant il y a eu des manques, des incompréhensions dans cette équipe que les blessures n'ont pas épargné tout au long de la saison.

Les Pelicans, une nouvelle ère bien intrigante

Mais dans la bulle, tout le monde était là. Sans l'état d'esprit nécessaire dans les moments clés. Finalement, c'est cette première défaite contre Utah, avec le match en mains, qui a presque tout changé. Pour Zion, dont la gestion ainsi que la forme physique feront évidemment parler, la manière dont NOLA s'est fait sortir n'est "pas acceptable".

"Ce manque d'état d'esprit en première période a dicté notre seconde mi-temps. Si nous étions revenus avec de meilleures intentions, peut-être que l'issue aurait été différente. On doit juste apprendre de cette expérience et être meilleurs."

L'intensité, Alvin Gentry en voulait. Dès l'entre deux. Il a dû attendre la 36e minute pour en voir les prémices. Trop tard puisque le mal était fait.

"On a parlé de ça et c'était un Game 7. Mais on ne l'a pas approché comme tel. De toute évidence, on a pris du retard trop tôt. Défensivement, nous n'avons pas été dedans et je n'ai pas d'explication à cela. C'était la seule façon de battre une équipe comme ça. Vous devez être prêts à jouer, à exécuter, à protéger votre cercle. Ce sont des choses avec lesquelles nous avons lutées aujourd'hui. Vous perdez le ballon 20 fois, pour 30 points. J'avais insisté sur le fait que s'ils gagnent, ce soient eux qui le fassent et non nous-mêmes", lâche l'entraîneur, désormais en danger.

Place désormais à l'intersaison où il faudra mettre en place certaines choses. Et recruter sans doute quelques vétérans supplémentaires pour palier à ce manque d'expérience.

 

 

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest