LaMelo Ball, du show, du déchet et de belles promesses !

LaMelo Ball, du show, du déchet et de belles promesses !

Comme attendu, LaMelo Ball va apporter sa créativité aux Charlotte Hornets. Dès ses débuts, le talent a montré ses qualités et ses défauts.

BasketSessionPar BasketSession  | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Focus

LaMelo Ball suscite de grandes attentes en NBA. Parmi les membres de la Draft 2020, le meneur de jeu est sans aucun doute l'un des talents les plus scrutés. Le nouveau joueur des Charlotte Hornets, avant même son arrivée dans la Ligue, avait déjà beaucoup fait parler de lui. Et son potentiel reste très intriguant.

Une idée des attentes autour du jeune homme ? Des gens ont regardé un match de pré-saison des Hornets. Plus sérieusement, il doit ramener de l'intérêt pour cette franchise. Et son premier match a bel et bien confirmé la capacité de Ball à mettre la lumière sur cette équipe.

Face aux Toronto Raptors (100-111), les Hornets ont pourtant perdu. Et la performance du talent de 19 ans n'a absolument pas été parfaite. Mais elle a confirmé le bien (et le mal) qu'on pensait de lui.

LaMelo Ball, du déchet du show !

En sortie de banc, Ball a ainsi compilé 0 point, 4 passes décisives et 10 rebonds. Pour commencer par le négatif, il n'a pas été en réussite sur ses tentatives individuelles. 0 point à 0/5 aux tirs, il s'agit d'une copie décevante au niveau de la finition. On le savait, il s'agit d'un domaine où il doit travailler pour mieux profiter de sa créativité.

Car au niveau de l'organisation du jeu, il a par contre été intéressant. 4 passes décisives donc, mais aussi un vrai impact dans le rythme du match. Son entrée en jeu dans le premier quart-temps a coïncidé avec la meilleure série des siens : 22-0. Pour ne rien gâcher, il a fait le show avec deux passes dans le dos. C'est son style.

Par contre, il y a un prix à payer : 4 ballons perdus. En 16 minutes, c'est déjà beaucoup. Mais il n'y a rien d'alarmant. Son jeu comporte des risques puis le gamin va logiquement avoir besoin de temps pour s'adapter à la NBA.

"Ma performance ? Pas bonne je suppose car on a perdu. Quand nous perdons, je ne peux pas vraiment évaluer ma performance comme bonne", a lancé LaMelo Ball face à la presse.

Sans être "bonne", sa prestation reste tout de même encourageante pour l'avenir.

LaMelo Ball, la prédiction de son père pour ses débuts en NBA

Accepter les défauts de ses qualités

Si Ball se montre exigeant avec lui-même (et il a raison), les Hornets ont été plutôt séduits par ses premiers pas. Sans trop se poser de questions, le natif de Chino a été fidèle à lui-même dans son jeu. Et il a été justement choisi par Charlotte pour ça. Pour sa capacité à faire jouer ses partenaires. Pour son talent à créer du jeu.

"J'ai trouvé que c'était une bonne performance. C'est la première fois qu'il se trouve là et il a l'air d'être à sa place. J'ai pensé qu'il était solide. Il a fait de très bonnes actions, de bonnes lectures.

Il parle, il communique. J'ai pensé que dans l'ensemble, c'était une bonne performance pour commencer", a estimé son coach James Borrego.

Un discours plus positif. Et aussi plus adapté à la réalité. Car les Hornets étaient totalement conscients des qualités, mais aussi des défauts de LaMelo Ball au moment de sa sélection. Et ils ont décidé de miser sur lui pour relancer une franchise à l'arrêt.

Maintenant que le risque a été pris, il faut l'assumer jusqu'au bout. Pour le meilleur et pour le pire. Dès ses débuts, le #3 pick a affiché un peu des deux. Comme un symbole de son potentiel intriguant.

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest