- DET
- NOP
- TOR
- MIL
- SAS
- UTA
- NYK
- CHA

LaVar Ball n’aura pas la tête de Luke Walton

BasketSessionPar BasketSession Publié

Malgré la sortie fracassante de LaVar Ball, Luke Walton n'a rien à craindre : il a le soutien de sa franchise et celui des autres coaches de la ligue.

Hier LaVar Ball a fait ce que tous les GMs s’étant intéressés à son fils avant la draft considérait au minimum comme probable. Une sortie médiatique capable de foutre le bordel dans un vestiaire et une franchise. Qui plus est dans une équipe composée de jeunes joueurs et qui galère un peu cette saison. Mais malgré tous ces efforts, le père de Lonzo Ball n’a pas réussi à entacher le crédit de Luke Walton. Ni aux yeux des Los Angeles Lakers, ni aux yeux de ses pairs.

La sortie au lance-flammes de LaVar Ball visait bien évidemment à avoir la tête du had coach angeleno. C’est raté. D’après une source de Chris Mannix de Yahoo Sports, les Lakers « sont satisfaits du travail fait par Luke Walton et n’ont aucune intention de le virer. » Même son de cloche chez ESPN :

« Le statut du travail de Luke Walton n’est ‘même pas discuté’, selon une source des Lakers », affirme Ramona Shelburne sur Twitter.

Le coach californien en est également persuadé :

« Je sais qu’ils sont derrière moi », assure-t-il à propos du front-office de l’équipe.

A la limite, même si Luke Walton avait été fragilisé par la série de défaites, la sortie médiatique de son meilleur ennemi l'aurait paradoxalement renforcé. Ball Sr est peut-être plus fin qu'on ne le pense vu comment il a réussi à devenir une personnalité basket, qu'on kiffe ou non, ses commentaires sont aussi contre-productifs pour lui-même que pour les Lakers. Si jamais Magic Johnson et Rob Pelinka choisissaient de remplacer leur coach dans l'année ou cet été, ce serait vu comme une prise de pouvoir de LaVar. Ce serait tout simplement catastrophique en termes d'image et ingérable par la suite. Ils ne peuvent pas se le permettre. De toute façon, on en est loin, puisqu'ils sont 100% derrière Walton.

Ils ne sont pas les seuls. Les coaches NBA lui ont aussi apporté leur soutien. Il y a eu le communiqué de Rick Carlisle. Le coach des Dallas Mavericks et président de l’association des coaches ne s’en prend pas forcément à la bonne cible, accusant ESPN d’avoir publié les propos de LaVar Ball alors que le média devrait, selon lui, « soutenir les coaches ». Passons sur le caractère étrange de demander aux médias d’agir comme des soutiens et non comme des… médias. Le fait est que l’association des coaches est derrière Walton, évidemment, face à la sortie déplacée de Ball Senior.

Individuellement aussi, il a reçu le soutien de ses pairs. Plusieurs d’entre eux l’ont contacté dimanche.

« Ils sont sur la même idée, que c’est notre job en tant que coach de coacher nos équipes et de ne pas se préoccuper des parents et de ce que les personnes extérieures à l’organisation pensent. Beaucoup d’entre eux m’ont fait part de leur soutien dans la mesure où ils savent ce que c’est de coacher des équipes jeunes et de ce qu’il voit, à quel point notre groupe joue dur. Et, comme moi, ils aiment vraiment notre jeune équipe et la façon dont elle se bat. »

Défendu de toute part (à la limite, le seul à ne pas l’avoir soutenu plus que ça, c’est Lonzo Ball), Luke Walton n’attend peut-être qu’une chose. Un bon coup de pression de Magic Johnson et Rob Pelinka à LaVar Ball. Les trois s’étaient déjà rencontrés après les premières critiques du daron envers Walton. Peut-être faudrait-il une discussion un peu plus franche ce coup-ci…