March Madness, les joueurs à suivre

March Madness, les joueurs à suivre

La March Madness débute ce jeudi. Après vous avoir présenté notre Power Ranking, voici notre liste des joueurs à suivre durant le Tournoi NCAA, entre prospects NBA et universitaires expérimentés.

Shaï MamouPar Shaï Mamou  | Publié  | BasketSession.com / NEWS / NCAA

Les "non-hypés"

Killian Tillie (Gonzaga Bulldogs) - PF

Ce n'est pas parce qu'il est Français qu'on l'a placé dans cette liste. Avec le départ d'un paquet de joueurs après la finale perdue de l'an dernier, les Bulldogs ont donné davantage de responsabilités à Killian. Et il s'en est parfaitement accommodé. Dans son style de stretch-4, l'ancien de l'INSEP est parfaitement adapté au jeu NCAA et a le profil pour briller dans ce contexte. Il n'aura pas la pression qui colle à la peau des gros prospects NBA puisqu'il ira sans doute au bout de son cursus à Gonzaga. Un outsider pour le titre de MOP du Final Four si Gonzaga confirme ses bonnes dispositions.

Keita Bates-Diop (Ohio State Buckeyes) - F

Là aussi, on n'est pas dans du prospectif. Bates-Diop n'est pas un freshman dont on ne peut mesurer le potentiel et les acquis. A Ohio State, il a montré qu'il avait les qualités d'un ailier moderne, entre longueur, qualités défensives et capacité à scorer. A 22 ans, il aura tout d'une bonne pioche en fin de 1er tour ou au 2e tour de la Draft 2018. Et si ce n'est pas le cas, il trouvera un terrain d'expression en NBA un jour ou l'autre. En attendant, ses Buckeyes n'ont pas l'équipe la plus talentueuse de leur histoire, loin de là, mais la polyvalence de "KBD" leur donne de bonnes chances de passer les deux premières étapes au minimum.

Carsen Edwards (Purdue Boilermakers) - PG

Purdue n'a jamais suscité autant d'optimisme que cette année et c'est en partie grâce à ce meneur-scoreur hyper divertissant. Carsen Edwards transpire la confiance et l'insolence. Son shoot est bon et devrait lui permettre de sortir les Boilermakers des situations complexes en début de tournoi. Quand il ne shoote pas, il drive merveilleusement bien et est capable de finir des deux mains. Bon courage aux défenses adverses.

Trevon Bluiett (Xavier Musqueteers) - SG

C'était déjà Trevon Bluiett qui avait emmené les Musqueteers dans l'Elite Eight la saison dernière. L'arrière senior de Xavier est de retour pour un dernier run et il n'aura sans doute aucun mal à rappeler qu'il est l'un des meilleurs scoreurs purs de toute la NCAA. Très bon shooteur, Bluiett dégaine vite et bien (42.3% à 3 points) et n'a jamais peur de prendre des tirs compliqués dans les moments chauds.

Jalen Brunson (Villanova Wildcats) - PG

Champion NCAA avec les Wildcats en 2016, Brunson va tenter de mener son équipe vers un deuxième titre en 3 ans. Le meneur se bonifie avec l'âge et montre des aptitudes défensives et une fiabilité à la finition qui en font une tête d'affiche évidente. Il est même le favori des bookmakers pour être élu meilleur joueur du Tournoi. S'il joue à son niveau, Villanova ne sera sans doute pas très loin du Final Four.

Les lottery-picks post March Madness

Marvin Bagley (Duke Blue Devils) - PF/C

Sur le potentiel et les aptitudes, Bagley est un phénomène et chacune de ses sorties vaudra le coup d'oeil. Il sera évidemment dans le top 3 de la prochaine Draft, mais a aussi de bonnes chances de vivre une belle campagne avec Duke. Bagley a tourné à 21.1 points et 11.5 rebonds de moyenne cette année, tout en montrant qu'il était capable de tripoter la balle très correctement pour un joueur de son gabarit. Il lui manque un shoot plus fiable, mais son shoot extérieur est en développement et il aura tout le temps de le travailler en NBA.

Coach K a tellement apprécié son binôme avec Wendell Carter à l'intérieur qu'il a adapté la stratégie des Blue Devils et leur a demandé de se tourner davantage vers leur secteur intérieur. Il est bon de noter que David Robinson l'a comparé, en termes de maturité et de moves, à un certain Tim Duncan. Rien que ça.

Deandre Ayton (Arizona Wildcats) - C

Il devrait, sauf énorme boost de la cote de Luka Doncic, être le n°1 de la prochaine Draft. Le pivot des Wildcats est encore plus fort et impressionnant que ce à quoi on pouvait s'attendre à sa sortie du lycée. Physiquement, on n'a pas vu grand monde de plus "gaulé" ces dernières années. En plus de son avantage physique, Ayton a un jeu offensif "NBA ready" et un penchant pour la domination déjà prononcé. Des doutes subsistent sur sa défense, mais sa seule présence devrait permettre à Arizona, une équipe pas hyper bien fournie au niveau du backcourt, de passer les deux premiers tours sans frissonner.

Mohamed Bamba (Texas Longhorns) - C

Touché à l'orteil, Bamba ne sera pas à 100% pour le Tournoi. Ça ne veut pas dire que son impact, grandissant après des débuts poussifs, n'aidera pas Texas à réussir son premier bon run depuis 15 ans. Avec son envergure surnaturelle, son petit shoot en développement, ses qualités impressionnantes de protecteur de cercle et sa tête bien faite, le pivot des Longhorns est un "must-see". Il sera sans doute lui aussi dans le top 5 de la prochaine Draft.

Miles Bridges (Michigan State Spartans) - SG/SF

Il avait surpris son monde en annonçant qu'il rempilait pour une année avec Tom Izzo alors qu'une belle place lui était promise à la Draft 2017. Sa cote n'a pas forcément grimpé en flèche ces derniers mois, mais son profil polyvalent de poste 2/3 comme les aime Izzo permet encore aujourd'hui aux Spartans de rêver à un retour dans le Final Four, trois ans après. S'il veut séduire les franchises NBA, une grosse campagne sur le plan individuelle et collective ne pourra pas lui faire de mal.

Collin Sexton (Alabama Crimson Tide) - PG

Sans lui, personne ne parlerait d'Alabama. En dépit d'un shoot pas complètement fiable, son scoring et son activité démentielle sont des atouts majeurs. Il y a du Bledsoe chez Sexton et cette simple comparaison devrait sans doute suffire à vous convaincre de suivre les rencontres du Crimson Tide durant ce Tournoi NCAA. Avec Trae Young, Collin Sexton est le meilleur meneur de la cuvée 2018.

Trae Young (Oklahoma Sooners) - G - Éliminé au premier tour

On a envie de s'enflammer pour Trae Young. Simplement, on n'arrive pas encore à savoir si ses qualités "curryesques" seront adaptables dès à présent en NBA. En mettant le feu à la NCAA pendant la majeure partie de la saison, le shooteur d'Oklahoma a en tout cas donné à tout le monde de bonnes raisons de le suivre durant ce Tournoi NCAA auquel les Sooners ont bien failli ne pas participer. Ses stats ont un peu chuté en cours de route, mais il n'est pas très bien entouré et sa baisse de régime est tout sauf illogique pour un freshman.

Il vous reste quelques heures pour remplir votre Bracket NCAA et rejoindre le groupe Reverse-BasketSession sur ESPN. Des abonnements à REVERSE Magazine sont à gagner !

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest