Dwight Howard, 3 DJ, une bulle et un flop

Dwight Howard, 3 DJ, une bulle et un flop

Non ce n’est pas le titre du nouveau film de Gérard Krawczyk. Et ce n’est pas une charade non plus.

Guillaume LarochePar Guillaume Laroche | Publié  | BasketSession.com / NEWS / WHAT THE FLOP / WTF

La bulle et les oreilles de Mickey, on sait depuis des semaines que ça n’enchante pas tout le monde en NBA. Il faut dire que l’idée d’être séquestré dans Disney Land pendant 2 mois pourrait en fait s’apparenter à une mauvaise télé-réalité qui aurait mis la barre de la dinguerie  un peu trop haut.

Au final, tout ceci n’est ni le rêve un peu fou de John Hammond (qui aurait dépensé sans compter), ni le nouveau cauchemar sorti de l’esprit torturé de James Wan. Cette idée est bien réelle, a été pondue par les boss de la NBA, Adam en tête (qui a avoué que ça allait coûter un bras à la ligue), et se concrétise jour après jour… au fur et à mesure que les joueurs rejoignent le lieu et découvrent leurs installations, leurs conditions de vie (comme ces jolis plateaux repas qui ont fait polémique) et les différentes activités qui leur seront proposés pour les distraire en dehors des terrains.

Il y a un mois, la NBA a envoyé un document de plus de 100 pages présentant cette bulle, ses règles et ses activités. La présidente du syndicat des joueurs, Michelle Roberts, expliquait notamment qu’il était essentiel que les joueurs puissent se distraire. Cinéma, bowling, billard et soirées étaient au programme. Et les hostilités ont débuté samedi dernier avec 3 DJ missionnés pour animer une grande pool party.

LeBron James et Damian Lillard comparent la bulle à une prison

La grande fête avait lieu dans l’hôtel des Lakers, le Gran Destino Tower. Sauf que personne n’était au courant… et donc personne ne s’est pointé à cette fête… sauf Dwight Howard. C’est Anthony Davis qui a révélé ce premier gros flop pour The Athletic.

« La première fois que j’ai entendu parler de cette soirée DJ c’était dimanche (soit le lendemain de la soirée (sic)) », expliquait Anthony Davis. « Dwight m’a dit qu’il était le seul là-bas. Je pense honnêtement que beaucoup de gars n’étaient pas au courant qu’elle avait lieu samedi soir. »

La NBA avait visiblement dépêché des photographes pour couvrir « l’événement ». Pas certain que ces photos soient diffusées un jour. Mais comme le souligne Davis, ce n’est qu’un simple couac lié à un petit manque de communication.

« Je pense que la NBA fait de son mieux pour rendre tout cela aussi confortable et relaxant que possible pour nous et que l’on se sente comme à la maison. »

Pour Dwight Howard, on est certain que ça a fonctionné en tout cas. Seul, au bord de sa piscine, avec du gros son, à répéter ses pas de danse. Vraiment comme à la maison quoi.

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest