Le Heat revient à 3-2 après un match de fou furieux

Le Heat revient à 3-2 après un match de fou furieux

Voici ce qu'il fallait retenir du game 5 des Finales NBA. Le Heat est revenu à 3-2 grâce à un Jimmy Butler de feu et des Lakers pas clutch.

Shaï MamouPar Shaï Mamou  | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Article

Le résultat de la nuit en NBA

Los Angeles Lakers - Miami Heat : 108-111 (3-2)

---

- Tout semblait réuni pour que les Los Angeles Lakers fêtent leur 17e titre et que LeBron James enfile sa 4e bague cette nuit. Les maillots Mamba pour l'hommage à Kobe et la narration, un énorme match du King... Sauf que tout le monde ou presque avait encore une fois enterré un peu vite le Miami Heat et Jimmy Butler. Les Floridiens ont arraché le game 5 et privé L.A. d'un weekend entier de célébration.

Quelque part, comme on l'avait expliqué avec 18 raisons de plus ou moins mauvaise foi, c'est une bonne chose que Miami ait prolongé le suspense. On aura encore droit à un match bouillant dimanche, en partie grâce à Butler et son leadership exceptionnel. Ce ne sera pas facile d'égaler le niveau de celui-ci, où l'intensité, la dramaturgie et les perfs des stars ont quand même envoyé du lourd.

Jimmy Butler a livré un duel fantastique avec LeBron dans le 4e quart-temps et même si la rencontre dans son ensemble a été d'un haut niveau, c'est ce duel où les deux hommes se sont rendus coup pour coup en fin de match, qui a marqué les esprits. C'est bien l'arrière du Heat qui est reparti avec la victoire, grâce à un triple-double phénoménal : 35 points, 12 rebonds, 11 passes et 5 interceptions (une première pour un TD dans un match de playoffs depuis Gary Payton).

LeBron vs Jimmy, c'était vraiment le choc des titans

Le "King", avec 40 points (à 16/21 !), 13 rebonds et 7 passes, avait fait le job pour décrocher au passage un nouveau trophée de MVP des Finales. Il l'aurait fait sans avoir besoin d'un game winner. C'est une passe décisive, ou plutôt une passe "presque" décisive, qui constitue l'action qui aurait pu (dû) faire basculer le match en faveur des Lakers.

A 7 secondes de la fin du match, LeBron est ainsi parvenu à servir Danny Green dans une position que l'on pourrait qualifier de "plus ouverte tu meurs" pour un shooteur avec ses références. Tout était parfait. LeBron avait drivé et attiré trois défenseurs sur la droite, avant de servir Green plein axe. Les Lakers allaient prendre deux points d'avance, c'était évident. Mais non... Dans la lignée de ses playoffs, l'ancien Spur et Raptor a manqué son tir.

NBA Miami Heat Los Angeles Lakers

De héros à zéro : Danny Green avait le shoot du titre dans les mains

Derrière, Markieff Morris a capté le rebond, mais manqué sa passe. Tyler Herro n'avait plus qu'à attendre la faute et à convertir deux lancers francs pour la gagne.

Psychologiquement, il ne va pas être facile pour Green de revenir au top après ça. Le backlash sur les réseaux est terrible et même si LeBron continue de dire qu'il croit en lui, la vibe n'est pas bonne. Il y a déjà un débat entre ceux qui pensent que LeBron James, du haut de ses 40 points à 71% au shoot, aurait dû opérer autrement et trouver le moyen de prendre le tir pour la gagne, et ceux qui estiment que le système et son exécution étaient ce qu'il fallait faire. On ne peut souhaiter qu'une chose aux Lakers : que le prochain match soit le bon, pour éviter que cette séquence n'entre dans la mythologique de ces Finales si le Heat venait à réussir une remontée fantastique.

Anthony Davis est blessé, les Lakers n'auront pas leur star à 100% pour le game 6

- Le money time a été irrespirable et magnifique à regarder. Jugez plutôt.

- On retient évidemment le fait que Butler a encore tracté Miami avec sa volonté et son talent, surtout dans le 4e quart-temps. Mais ce coup-ci il a pu s'appuyer sur des partenaires plus inspirés que dans certains des matches précédents. Duncan Robinson, notamment, a montré un aplomb magnifique à 3 points (26 pts avec 7 banderilles), pas du tout paralysé par le contexte et l'enjeu.

- Bam Adebayo a serré les dents et même s'il n'a pas pu avoir d'impact comme playmaker, le All-Star s'est battu et a réussi quelques actions défensives importantes, comme ce contre sur Rajon Rondo dans le 3e quart-temps.

- Dans la catégorie, "ça doit lui faire une belle jambe vu le contexte", LeBron James a dépassé Derek Fisher au nombre de matches de playoffs disputés en carrière avec 259. Sans nul doute, LeBron aurait échangé ce record contre une victoire et l'assurance de ne pas passer un week-end de plus dans la bulle.

Vidéo : Jimmy Butler totalement rincé après le Game 5

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest