Lakers-Heat : les notes du game 1

Lakers-Heat : les notes du game 1

A chaque match des Finales NBA entre les Lakers et le Heat, retrouvez les notes de la rencontre. C'est parti avec le game 1 !

BasketSessionPar BasketSession  | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Analyse

Le game 1 des Finales NBA 2020 a vu les Los Angeles Lakers dominer assez outrageusement le Miami Heat. On a noté et classé les joueurs du moins impactant au plus déterminant.

36 - Duncan Robinson

Note : 1/20

Un point pour la combinaison prénom/nom. Hommage aux Spurs en finales, plutôt bien senti.

14- Tyler Herro

Note : 10/20

Il a remporté son duel sur Kyle Kuzma et ça, c’est déjà une belle victoire. Les vrais savent.

13- Jae Crowder

Note : 11/20

Ce n’est pas parce qu’il a fait le malin ensuite qu’on a oublié que LeBron James l’a bougé sur 4 mètres avec juste un coup de coude. Mais à part ça, Crowder a quand même été plutôt bon par moment. Surtout au début. Comme le Heat en fait.

12- Kelly Olynyk

Note : 11/20

Surtout là dans le garbage time, mais +14 quand même pour le sosie de Jay du tandem culte Jay and Silent Bob. On a demandé son avis à Charles Oakley sur le match d’Olynyk et il nous a encore répondu : “Quoi ? ! Il y a un con qui s’appelle Kelly en NBA ?”

Comment les Lakers ont assommé le Heat

11- Dwight Howard

Note : 12/20

Onze ans après, le voilà à nouveau à trois victoires d’un titre NBA. Si on lui avait dit qu’en 2020 il serait dans le cinq de départ des Lakers avec LeBron, ne tenterait pas un seul “tir” du match, mais que ça lui conviendrait parfaitement, il ne nous aurait sans doute pas cru.

10- Alex Caruso

Note : 13/20

Le corps d’un manager SFR, le jeu d’un putain de combo guard back-up qui fait la différence. Le GOAT a encore frappé.

9- Kendrick Nunn

Note : 13/20

18 points, même si une bonne partie claqué dans le garbage time quand plus personne n’en avait rien à secouer sauf LeBron et A.D. qui couraient après leurs stats.

8- Benoît Cosnefroy

Note : 14/20

Deuxième de la Flèche Wallonne à 24 ans, c’est une sacrée perf. Avec son cardio et son punch, il peut sans doute aider le Heat pour le repli défensif. Même avec son 1,74 m et ses 64 kg. De toute façon, il ne peut pas faire pire que Duncan Robinson.

Les 5 enseignements du Game 1 entre les Lakers et le Heat

7- Kentavious Caldwell-Pope

Note : 14/20

« Le sauveur » selon Anthony Davis, qui ne se foutait même pas de sa gueule. On avait à peu près autant de chances de voir Kentavious Caldwell-Pope claquer un bon match en Finales NBA que de se retrouver avec Bigard Président. Lâche pas, Jean-Marie.

6- Rajon Rondo

Note : 14/20

Si on oublie les briques dégueulasses (respectez le matériel putain), ça fait encore un beau match de playoffs pour Rondo. Intéressant à la création, décisif dans le deuxième quart temps.

5- Jimmy Butler

Note : 14,5/20

Peut-être le seul à essayer de se battre du côté du Heat. Pas vraiment surprenant connaissant le bonhomme mais ça méritait d’être souligné. Sa cheville a tourné mais il a serré les dents pour continuer. +1 pour l’état d’esprit.

4- Evan Fournier

Note : 15/20

Pour sa première comme consultant dans NBA Extra, on a bien kiffé son analyse pointue sans se départir de son franc parler charentonnais. +1 pour le courage de se pointer à la télé en pleine phase de pousse de ses implants capillaires. Le projet avance bien et d'ici la fin des Finales NBA, Evan aura peut-être la coupe de Kelly Olynyk, ce dont il a sans doute toujours rêvé.

3- Danny Green

Note : 15/20

Ça parle de James mais mine de rien le petit père Green peut aller chercher une troisième bague avec une troisième franchise différente après San Antonio et Toronto. Ça vaut le coup de planter quelques trois-points.

2- LeBron James

Note : 17,5/20

Comme quoi on peut être à 1 sur 8 dans les Games 1 des finales NBA et ne pas paniquer une seule seconde. Même à -13 au tableau d’affichage. Comme souvent, LeBron a sorti un grand match. On a enlevé un demi-point pour sa tentative désespérée d’aller chercher son triple-double dans le garbage time en jouant à +20 contre des Solomon Hill des familles alors qu’il restait une minute. Mais bon, comprenez, y’a un MVP des finales en jeu quand même.

1- Anthony Davis

Note : 18,5/20

Le premier de la classe. Un vrai match de bonhomme, et des deux côtés du parquet en plus. Intraitable en défense, beaucoup trop long, beaucoup trop mobile et trop rapide. Aucun joueur du Heat n’était en mesure de le stopper. 34 points, 8 rebonds 5 passes à l’arrivée. Bam Adebaquidéjà ?

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest