Comment les Lakers ont assommé le Heat

Comment les Lakers ont assommé le Heat

Après six minutes de jeu, les Los Angeles Lakers ont fait exploser la défense du Miami Heat grâce à une adresse insolente à trois-points.

Antoine PimmelPar Antoine Pimmel | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Article

« Kentavious Caldwell-Pope nous a sauvés. » Venant de la bouche d’Anthony Davis, auteur d’un match absolument monstrueux des deux côtés du parquet, ça peut sembler déroutant. Comme un homme trop modeste qui mettrait en lumière la performance de l’un de ses coéquipiers. Beau, mais chiant. Sauf que… ce n’est pas tout à fait faux. KCP a bel et bien joué un rôle majeur dans ce succès écrasant des Los Angeles Lakers hier soir (116-98).

Bousculé, chahuté et agressé, le Heat a totalement déjoué…

Quelque part, c’est lui qui a lancé la machine. Le rouleau-compresseur. La moissonneuse-batteuse. Le fer à repasser. Parce que le Miami Heat avait pris les devant après 6 minutes. Un 13-0 passé par Jimmy Butler et ses compagnons pour se retrouver en tête (10-23). LeBron a même parlé de "claque dans la gueule". Là, à ce moment précis, on pouvait encore espérer un match (une série ?) engagé.

Puis Caldwell-Pope a gâché la fête. En calmant les Floridiens. Deux paniers à trois-points de suite (et même deux autres pions derrière) pour mettre son équipe enfin dans la partie. Ces deux premiers tirs extérieurs, ils sont à l’origine de ce qui va suivre ensuite : une pluie de trois-points sur la tronche du Heat.

L'adresse des Lakers n'est qu'un bonus...

L’adresse extérieure sera l’une des clés des finales NBA 2020 pour les Lakers. Mais ils n’ont pas nécessairement besoin de mettre beaucoup dedans de loin pour gagner. Avec seulement 33% de réussite derrière l’arc dans la bulle – matchs de classement compris – Los Angeles se hissait à la vingt-et-unième place sur… vingt-deux. C’est aussi la seule formation à avoir claqué deux sorties à moins de 25% à trois-points en playoffs.

Mais quand ça rentre, ça fait encore plus mal. Déjà bien meilleurs en défense, les Californiens ont converti 11 de leurs 17 tentatives à trois-points à la pause. Dont 9 des 11 dernières ! Un raz-de-marée pour la défense adverse, impuissante. Ils finissent à 15 sur 38 (39%). Dont 3 pour Danny Green (11 pts), 2 pour Kentavious Caldwell-Pope (13), 2 pour LeBron James et 2 pour A.D. Impossible pour Miami de l’emporter dans ces conditions. Ce n'était évidemment pas la seule clé de ce succès.

Les Lakers sont plus grands et plus forts. Et là, ils étaient même plus adroits. Injouables.

LeBron James et Anthony Davis font aussi fort que Kobe et Shaq !

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest