Top-30 : Le grand classement des franchises NBA pour la saison 2021 !

Top-30 : Le grand classement des franchises NBA pour la saison 2021 !

A dix jours du coup d'envoi de la nouvelle saison NBA, nous présentons notre Power Ranking des trente franchises.

Antoine PimmelPar Antoine Pimmel | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Analyse
Préc.1 / 6Suiv.

ATTENTION : Ce power ranking reflète les chances d'une équipe de décrocher le titre ET NON SON CLASSEMENT PENDANT LA SAISON ! Une nuance très importante. Ainsi, une formation classée quinzième peut tout à fait finir quatre ou cinq places plus haut ou plus bas pendant l'année. Parce que les résultats de la SR sont impactés par de trop nombreux facteurs. Ce classement a donc vraiment pour but de jauger la capacité d'une franchise NBA à aller au bout.

30. Oklahoma City Thunder

Après avoir passé une bonne demi-journée à analyser tous les transferts opérés par le Thunder pendant l’été, pour enfin prendre conscience de l’effectif, un constat très simple : c’est probablement l’équipe avec le moins de « talents » à l’heure actuelle. Shai Gilgeous-Alexander sera l’étoile montante de ce groupe très jeune, entouré par les vétérans George Hill et Al Horford – eux-mêmes susceptibles de partir dans les mois qui viennent.

Le trésor de guerre d’OKC jusqu’en 2026 est complètement flippant

Oklahoma City dispose d’une armada… de choix de draft. Mais pas une pléthore de bons basketteurs. Par contre, ça n’empêche pas que la franchise reste intéressante à suivre. Avec des jeunes mis en avant. Leur développement est la mission première de l’organisation aujourd’hui. Avec donc des opportunités laissées aux Darius Bazley, Luguentz Dort, Theo Maledon, etc.

29. New York Knicks

Les Knicks sont le penchant du Thunder, mais à l’Est. La franchise n’a pas encore complètement trouvé son noyau dur même si elle tient déjà deux pièces maîtresses de son projet avec RJ Barrett et Mitchell Robinson. Obi Toppin, huitième choix de la draft, essayera de se greffer au duo. Kevin Knox, Frank Ntilikina et Dennis Smith Jr sont eux presque déjà sur la sellette.

En faisant venir Tom Thibodeau sur le banc, puis Austin Rivers, Nerlens Noel et Alec Burks au sein de l’effectif, les Knicks espèrent gagner en compétitivité. Apprendre mais tout en gagnant quelques matches. Difficile de les imaginer au-dessus des 30 victoires en revanche.

28. Cleveland Cavaliers

Avec Kevin Love et Andre Drummond, la raquette est plutôt blindée mais les deux intérieurs finiront ils seulement la saison aux Cavaliers ? L’avenir semble plutôt provenir du backcourt, où Sexton et Garland tâcheront de prouver qu’ils peuvent cohabiter ensemble. L’effectif n’est pas moche mais sans doute encore trop juste.

27. Charlotte Hornets

Si on comprend pourquoi les Hornets ont voulu signer Gordon Hayward, on comprend mal pourquoi Gordon Hayward a voulu signer aux Hornets. L’ancien All-Star retrouve certes un rôle de première option mais au sein d’un groupe très jeune et pas encore prêt à vraiment se mêler à la lutte pour les playoffs. Sauf si LaMelo Ball s’avère être un crack dès ses débuts en NBA.

26. Detroit Pistons

Sekou Doumbouya NBA

Des tas de mouvements pendant l’intersaison mais pas forcément de direction claire. Cependant, en prenant la décision de titulariser Killian Hayes d’entrée, les Pistons semblent prêts à se donner du temps et à laisser la place aux jeunes. Jerami Grant sera le « go-to-guy » de l’équipe avec Blake Griffin (s’il n’est pas transféré avant… sans oublier les incertitudes sur son état de santé), même ce n’est pas dit qu’il soit vraiment en mesure d’assumer un tel rôle en attaque. Encore moins au poste trois. Ça peut fonctionner ou complètement se casser la gueule.

Lire la suite
Préc.1 / 6Suiv.
Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest