Que sont-ils devenus ? La Draft 1996

Que sont-ils devenus ? La Draft 1996

Belles histoires, tragédies et reconversions étonnantes. Savez-vous ce que sont devenus les membres de la culte Draft 1996 ?

Shaï MamouPar Shaï Mamou  | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Article
Préc.1 / 7Suiv.

Parmi les classes de Draft les plus fortes de l'histoire de la NBA, on pense généralement immédiatement aux cuvées 2003 (celle de LeBron James, Carmelo Anthony, Dwyane Wade et Chris Bosh) ou 1984 (celle de Michael Jordan, Hakeem Olajuwon et Charles Barkley). A leurs côtés, souvent sous-cotée, siège la Draft 1996, où figurent de grands noms, de belles histoires et quelques tragédies.

On a pris des nouvelles de quelques membres de cette classe, dont le premier match en NBA a eu lieu il y a... 24 ans.

1st pick - Allen Iverson

Allen Iverson n'a heureusement pas disparu de la circulation après sa carrière. Aujourd'hui, "The Answer" est dans une posture qui fait honnêtement plaisir, au milieu de glorieux anciens souvent devenus des consultants aigris et prêts à dézinguer la nouvelle génération dès que l'occasion se présente. "AI" parvient toujours à révérer ceux qui ont joué avant lui, tout en étant admiratif de ceux qui lui ont succédé.

Au niveau business, on l'a vu brièvement accoler son nom à la BIG3 League d'Ice Cube, mais le rythme des rencontres ne lui a pas convenu et sa forme physique n'était pas adaptée à la compétition... On le voit fréquemment invité dans les émissions d'anciens camarades, souvent à fleur de peau, mais toujours cash et franc.

Il y a quelques semaines, Stephen Jackson lui tirait quelques larmes en lui clamant : "On a déjà perdu Kobe, on ne peut pas se permettre de te perdre". Il a totalement raison.

2nd pick - Marcus Camby

Marcus Camby a eu une belle et longue carrière en NBA, même si elle n'a jamais débouché sur une sélection au All-Star Game ou sur autres choses que des distinctions de l'ombre - ou en tout cas moins clinquantes - comme celle de meilleur défenseur de l'année (2007) et 4 présences dans des meilleurs cinq défensifs et quatre titres de meilleur contreur de la ligue.

Aujourd'hui, l'ancien intérieur de UMass se tient à l'écart des plateaux télé et même de la NBA tout court. En 2017, quatre ans après sa retraite, l'intérieur drafté par Toronto et passé par New York, Los Angeles, Portland, Denver et Houston, a obtenu son diplôme universitaire dans son ancienne fac. Ce n'était pas gagné, puisque son nom a longtemps été attaché au scandale qui avait frappé UMass en 1997. Camby avait fait partie des joueurs reconnus coupables d'avoir accepté de l'argent de la part d'agents sportifs, mais aussi des bijoux, des voitures et... des prostituées. Il avait néanmoins intégralement payé l'argent perdu à cause des sanctions qui ont frappé l'établissement.

Sans doute pour faire amende honorable, Camby est aujourd'hui un fervent ambassadeur de UMass, qu'il avait rejoint à l'époque grâce à un certain John Calipari, coach des Minutemen.

3rd pick - Shareef Abdur-Rahim

On a beaucoup reparlé de Shareef Abdur-Rahim ces derniers mois, en rappelant qu'il avait, bien des années avant Colin Kaepernick, protesté contre les discriminations raciales au moment de l'hymne national. L'ancien joueur de Vancouver, Atlanta, Portland et Sacramento, All-Star en 2002, a été assistant pendant deux ans chez les Kings après sa retraite en 2008.

Après cela, il a occupé les fonctions d'assistant GM à Sacto, de GM chez les Reno Big Horns en G-League, jusqu'à ce que l'envie lui prenne de viser un peu plus haut.

En décembre 2018, Shareef Abdur-Rahim a ainsi été nommé président de la G-League, l'antichambre de la NBA.

Lire la suite
Préc.1 / 7Suiv.
Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest