Que sont-ils devenus ? Les « Jail Blazers »

Que sont-ils devenus ? Les « Jail Blazers »

A la fin des années 90 et pendant quelques annés, Portland a connu la période tumultueuse des Jail Blazers. On se penche sur certaines de ces têtes brûlées.

Shaï MamouPar Shaï Mamou  | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / G.O.D.
Préc.1 / 10Suiv.

A la toute fin des années 90 et au tout début du millénaire, les Portland Trail Blazers avaient une équipe compétitive et ambitieuse, avec quelques joueurs référencés et sans un casier judiciaire long comme le bras. Finalistes de Conférence lors des playoffs 1999 et 2000, ils ne se sont même inclinés qu'au terme d'un game 7 contre les Los Angeles Lakers, dans une série marquée par le alley-oop iconique entre Kobe Bryant et Shaquille O'Neal.

C'est après cette superbe campagne à l'issue décevante que les choses ont vraiment commencé à se gâter du côté de RIP City. Quelques mésaventures avaient déjà poussé une partie de la presse locale à les surnommer les "Jail Blazers", en hommage à leur écarts de conduite sur et en dehors du terrain. Ce qu'il est advenu ensuite a entériné cette réputation.

Pendant trois saisons, les playoffs sont toujours au rendez-vous, mais le quotidien de l'équipe est constamment plombé par une ambiance délétère et, surtout, des problèmes de comportement, souvent extra-sportifs, parfois directement dans le vestiaire. Les "Jail Blazers" vont faire le bonheur des médias locaux à coups d'arrestations, de cures de désintox et de suspensions, sans jamais dépasser le premier tour des playoffs entre 2001 et 2003 malgré un effectif séduisant.

Que sont devenues toutes ces têtes brûlées ? On fait le point pour quelques uns des plus actifs trublions de cette époque pas du tout bénie pour les fans de Portland.

Zach Randolph

Lorsque l'on pense à Zach Randolph aujourd'hui, c'est généralement avec l'image d'un joueur intègre qui a été longtemps fidèle à Memphis et est devenu un joueur emblématique de la franchise et du "Grit and Grind". Avant d'être le "Z-Bo" dont les Grizzlies ont retiré le maillot #50 dans les hauteurs du Fedex Forum, Randolph était l'un des membres de cette équipe de fêlés. Drafté au 1er tour (19e pick) par les Blazers en 2001 à sa sortie de Michigan State, le natif de Marion dans l'Indiana a commencé sa carrière comme rookie dans ce groupe où s'épanouir professionnellement était pour le moins... compliqué.

Son coup d'éclat le plus marquant pendant ses 6 saisons dans l'Oregon ? Une baston en bonne et due forme avec Ruben Patterson - dont nous reparlerons un peu plus tard - avec une patate de forain en pleine poire au beau milieu d'un entraînement collectif en 2003. Patterson a d'ailleurs été tellement dérangé par la blessure à l'oeil que lui a causée Randolph, qu'il n'a jamais pu revenir en pleine possession de ses moyens en fin de saison et a été inexistant lors des playoffs.

Ce que l'on sait moins, c'est que "Z-Bo" a aussi été à la tête d'une bande qui s'est avérée être le cauchemar du quartier où il habitait, mais aussi de la police locale.

La "Hoops Family", le groupe dont Randolph était supposément le boss, profitait de la résidence et des moyens luxueux du joueur NBA pour commettre tout un tas de délits : des courses de voitures de sport ou de quads en pleine rue et à n'importe quelle heure, des tirs d'armes à feu de façon intempestive, mais aussi des fêtes scandaleuses où des gangsters locaux faisaient fréquemment des apparitions. Plusieurs membres de cette "famille" sont aujourd'hui morts ou derrière les barreaux...

Pendant son passage à Portland, Zach Randolph a également été arrêté sous l'emprise de la marijuana au volant de sa voiture. Un fait presque mineur au regard du reste.

Avant de trouver asile à Memphis et de s'y racheter une conduite, Randolph a connu des expériences à New York et aux Los Angeles Clippers, achevant sa carrière aux Sacramento Kings en 2018.

Quitter Memphis ne lui a pas particulièrement fait de bien, puisqu'il a évité de justesse la prison après avoir été arrêté à Los Angeles en possession de marijuana avec possible intention de la revendre, avant d'apprendre l'assassinat de son frère Roger, ancien repris de justice, tué par balles dans l'Indiana.

En mars 2020, Zach Randolph a donné son accord à Ice Cube pour intégrer la prochaine saison de la BIG3 League de 3x3 avec l'équipe Trilogy.

Lire la suite
Préc.1 / 10Suiv.
Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest