Shai Gilgeous-Alexander, meneur sur les traces du… Shaq

Shai Gilgeous-Alexander, meneur sur les traces du… Shaq

Auteur de 20 points, 20 rebonds et 10 passes cette nuit, Shai Gilgeous-Alexander est devenu le plus jeune joueur de l’Histoire à compiler un tel triple-double.

Antoine PimmelPar Antoine Pimmel | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Article

Prometteur sous la tunique des Clippers lors de sa première saison dans la ligue l’an dernier, Shai Gilgeous-Alexander confirme les espoirs placés en lui depuis qu’il a été envoyé au Thunder. Il fait même mieux que ça. Le jeune homme a vraiment franchi un cap. Notamment au scoring. Meilleur marqueur d’Oklahoma City alors qu’il est tout juste sophomore, devant des vétérans comme Chris Paul, Danilo Gallinari ou Dennis Schroder, le Canadien est un cheveu en-dessous des 20 unités par rencontre. En revanche, le reste de sa production chiffrée est beaucoup plus modeste.

SGA a laissé les clés de l’attaque à CP3, plus expérimenté et tout simplement plus fort. Il fait très peu de passe. Et ne prend pas nécessairement beaucoup de rebonds. Enfin ça, c’était avant le match de cette nuit contre les Timberwolves. Déchaîné, il s’est appliqué à noircir la feuille de statistiques en s’impliquant dans chaque aspect du jeu. Le résultat ? 20 points, 20 rebonds, 10 passes et une victoire d’Oklahoma City contre Minnesota (117-104).

« Le coach m’a mis au défi de faire plus de choses sur le terrain et de remplir la feuille. Parce qu’il avait le sentiment que je pouvais être plus productif », notait le héros du soir.

Cette performance de Shai Gilgeous-Alexander n’est vraiment pas anodine. En réalité, il est tout simplement le plus jeune joueur de l’Histoire de la NBA à compiler un triple-double avec au moins 20 rebonds au compteur. Avant lui, ils n’étaient que trois à avoir réussi pareil exploit tout en étant sophomore : Shaquille O’Neal, Charles Barkley et Oscar Robertson. Ça classe de suite le personnage.

« Il est dur, très dur. C’est un meneur de grande taille qui est capable de créer pour les autres et de mettre des points », signale Andrew Wiggins, compatriote canadien et adversaire du soir.

Le natif de Toronto a marqué les esprits. Mais ces records n’ont pas une immense signification. C’est une punchline utile pour faire les gros titres. Ça permet surtout de mettre en avant un jeune joueur intéressant. Car même s’il tourne à moins de 3 passes et un peu plus de 5 rebonds, Gilgeous-Alexander a sans doute le profil pour afficher du 22-7-6 dans un futur pas si lointain. Une ligne de stats digne des stars de cette ligue. Il a tout pour faire partie de cette catégorie très prochainement.

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest