Zach LaVine avec Doncic et Porzingis à Dallas, pourquoi ce serait une bonne idée

Dallas s'intéresse de près à Zach LaVine. Faire de l'arrière des Bulls le troisième larron de l'aventure avec Doncic et Porzingis a du sens.

Shaï MamouPar Shaï Mamou  | Publié  | BasketSession.com / NEWS / Rumeurs
Zach LaVine avec Doncic et Porzingis à Dallas, pourquoi ce serait une bonne idée

Les Dallas Mavericks savent que leur avenir est entre les mains de Luka Doncic. C'est déjà une bonne chose. Mais pour aider le Slovène et son très probable compagnon de route pour les années à venir Kristaps Porzingis, encore faut-il réussir à bien les entourer. C'est ce à quoi vont s'atteler les Mavs dans les jours qui viennent. Dallas, comme beaucoup d'équipes, va tenter d'être actif sur le front des trades et de la free agency. Une cible à laquelle on ne s'attendait pas forcément semble être dans le viseur des Mavs : Zach LaVine.

Selon Kevin O'Connor de The Ringer, Dallas a discuté de l'éventualité d'un trade avec les Chicago Bulls, sans que l'on sache ce qu'il faudrait pour convaincre les nouveaux hommes forts de la franchise, Arturas Karnisovas et Marc Eversley. D

LaVine, qui a encore deux saisons de contrat avec Chicago à hauteur de 19 millions par an, a un statut difficile à évaluer du côté de Chicago. C'est à la fois le "meilleur" joueur de l'équipe, capable de tourner à 25.5 points de moyenne à 45% d'adresse, et un basketteur que personne n'identifie comme un possible franchise player.

C'est là qu'un rôle de troisième option ou deuxième bis, dans une équipe bien structurée et bien plus talentueuse comme Dallas pourrait lui convenir.

« Giannis avec Doncic, ça donne quatre ou cinq titres »

En 7 ans, Zach LaVine a connu 6 coaches entre Minnesota et Chicago. Il n'a jamais disputé les playoffs et a dû surmonter une rupture des ligaments croisés du genou. Pas le meilleur contexte pour s'épanouir pleinement et dans la stabilité. Les Mavs se disent sans doute que le laisser exprimer ses grandes qualités offensives avec un peu moins de pression sur les épaules et un playmaker déjà identifié, Luka Doncic, est le meilleur moyen de tirer le maximum de LaVine.

En tant que slasher et shooteur audacieux, qui plus est à seulement 25 ans, l'ancien joueur de UCLA a peu d'équivalents dans la ligue. Si Chicago drafte avec le 4e pick un rookie qui a beaucoup besoin du ballon, comme LaMelo Ball, ce n'est peut-être pas le meilleur scénario pour Zach LaVine dans l'Illinois. Le Californien a des défauts - son QI défensif est critiqué depuis son arrivée dans la ligue sans discontinuer - mais aussi de vraies qualités.

A Dallas, avec un coach chevronné comme Rick Carlisle et des ambitions élevées, on verrait ce que le garçon a dans le ventre et s'il a les moyens de ses ambitions. LaVine pensait mériter une sélection au All-Star Game la saison dernière. Il n'en était pas si loin. Disputer les playoffs et y être compétitif un jour sera la vraie marque d'une progression. Chez les Bulls, ça ne sera sans doute pas pour tout de suite. Chez les Mavs, en revanche...

Les Bulls ont eu peur que Zach LaVine et Jim Boylen se battent

 

 

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest